Facebook devrait lancer sa propre monnaie numérique dès l’année prochaine. La cryptomonnaie baptisée Balance devrait être développée par la firme financière du géant américain, Calibra. Alors que Facebook a travaillé dur cette année pour gagner de nouveau la confiance de ses utilisateurs, le réseau social se lance dans un ambitieux projet, à la fois risqué et populaire : celui de battre sa propre monnaie numérique.

La branche financière de Facebook (Calibra) lancera une nouvelle cryptomonnaie Balance dès l’année prochaine

Les intérêts sont nombreux pour le géant mondial du réseau social de créer sa propre cryptomonnaie. Grâce à cette dernière, qui fonctionnera de manière très simple dans Facebook Messenger, les utilisateurs pourront effectuer des transferts d’argent de manière instantanée et en toute sécurité. Facebook semble dès à présent garantir que le service sera accessible sans frais pour l’utilisateur.

C’est donc une monnaie virtuelle pratique qui sera proposée par Facebook. Pourquoi ne pas mêler cette dernière à une intelligence artificielle (IA) pour proposer le versement d’argent lorsqu’une proposition semble opportune en considération d’une conversation Messenger ? Ou encore l’utiliser pour obtenir une levée de fonds ? Il s’agira sans doute là de fonctionnalités que Facebook développera dès l’année prochaine.

Site internet Facebook

Le principal obstacle au développement de Calibra : la confiance des utilisateurs

Si Calibra, la branche financière de Facebook, n’a pas de difficulté pour créer une nouvelle monnaie virtuelle, la firme pourrait trouver un obstacle important dans la confiance des utilisateurs. En effet, alors que Facebook a été au centre de nombreux scandales concernant les fake news et la manipulation politique de l’opinion publique, c’est ensuite le sort des données personnelles sur les réseaux sociaux qui ont été mises à l’épreuve.

De sorte qu’aujourd’hui, Marc Zuckerberg se voit contraint de rencontrer les principaux chefs d’Etat et de gouvernement pour discuter de l’avenir de son réseau social phare, et du traitement des données personnelles qu’il réserve à ses utilisateurs. Ce sera d’ailleurs, concernant la France, l’une des rares fois où un chef d’entreprise est reçu à l’Elysée par un chef d’Etat.

Toujours est-il que le sort des données personnelles sur Facebook ne rassure pas les utilisateurs, qui se méfient de plus en plus du réseau social. Sera-t-il possible, dans ces conditions, de conférer une confiance suffisante en sa fonctionnalité de monnaie virtuelle pour procéder à des échanges d’argent ? Le fait demeure aujourd’hui très incertain, mais la firme travaille très activement pour y remédier.

Une séparation entre Facebook et Calibra pour retrouver de la confiance dans la nouvelle monnaie numérique Balance ?

L’une des pistes réfléchies par l’entreprise pour rassurer les utilisateurs est de séparer la maison mère du réseau social (Facebook) et sa branche financière (Calibra) dont la mission sera de battre la monnaie numérique. A priori, aucune information personnelle de l’utilisateur ne devrait fuiter de Calibra vers Facebook, de sorte que les utilisateurs de Messenger devraient être rassurés et pouvoir utiliser la Balance en toute tranquillité concernant le sort de leurs données personnelles.

Dans un tel contexte, si la promesse est tenue, les clients de Calibra qui utilisent la Balance ne devraient absolument voir aucune influence ni différence sur leurs murs d’actualités. Aucune publicité, aucune invitation à transférer de l’argent ne devrait être présente, sous peine de trahir la promesse faite par Facebook à tous ses utilisateurs. Compte tenu du nombre de publicité que comptent actuellement le mur des utilisateurs, il parait cependant peu probable qu’une telle séparation soit réellement respectée par l’entreprise.

Page de facebook

Quelles protections pour héberger la Balance, la nouvelle cryptomonnaie de Facebook ?

La nouvelle monnaie virtuelle de Facebook est une cryptomonnaie, qui s’appuiera sur une blockchain pour fonctionner en toute sécurité. Néanmoins, cette dernière n’obéira pas aux mêmes règles que la blockchain publique, dont l’excellence est atteinte avec la Blockchain Bitcoin. Bien loin de la vision de la blockchain annoncé par Satoshi, Facebook lancerait un nouveau mouvement qui n’en sera pas moins sécurisé pour les utilisateurs.

Le portefeuille Calibra créé par Facebook pour permettre aux utilisateurs de Messenger d’échanger des monnaies virtuelles sera tout à fait sécurisé, selon les premières annonces de Calibra. Le portefeuille Calibra devrait ainsi être sécurisé avec les mêmes procédés que ceux utilisés par les banques et cartes de crédit. Un système automatisé, pour ne pas dire une intelligence artificielle, analysera le comportement des comptes pour dénoncer suffisamment tôt les comportements frauduleux.

C’est peut-être sur ce point que se situe le principal problème. À l’heure où Facebook garantit le respect de la vie privée et la sécurité des données personnelles, la branche financière de l’entreprise Calibra annonce que les données issues des portefeuilles seront analysées en permanence. Quand bien même cette analyse s’inscrirait dans la volonté de prévenir des comportements frauduleux, il s’agit toujours d’une analyse, qui risque de ne pas être la bienvenue chez les utilisateurs.

La cryptomonnaie Facebook aura-t-elle du succès ?

Si les principales questions concernent le respect de la vie privée, la nouvelle cryptomonnaie de Facebook, la Balance, devrait connaître un certain succès. Alors que le réseau social compte actuellement plus de 2,4 milliards d’utilisateurs, l’utilisation d’une cryptomonnaie commune est un pari très ambitieux pour l’entreprise. La blockchain sur laquelle s’inscrit cette cryptomonnaie supportera-t-elle autant de transferts de valeurs ? Il est indéniable que si le portefeuille Calibra possède de nombreux inconvénients en matière de conservation des données personnelles, le transfert d’argent via Messenger devrait être accueilli très chaleureusement par les utilisateurs qui ont besoin de solutions simples au quotidien pour les échanges d’argent.

Pour l’heure, les annonces officielles de Facebook sont rares. Il faudra donc attendre 2020 pour voir au grand jour cette nouvelle cryptomonnaie et en apprécier les premières critiques. D’ici là, les échanges en Bitcoin ou autre cryptomonnaie restent possible, bien que ces derniers ne soient pas adaptés à l’échange de valeurs entre amis ou au sein d’une même famille pour partager le paiement d’un cadeau commun !