Vous avez un projet de créer votre entreprise ? Vous avez déjà lancé les procédures pour la création ? Il est important de savoir que vous devez souscrire à des assurances professionnelles. Certaines d’entre elles sont même obligatoires. Pour mieux vous accompagner, voici un article qui recense les contrats d’assurance auxquels vous devez procéder à une souscription.

L’assurance responsabilité civile professionnelle

Elle est indispensable à tous les créateurs d’entreprise. Toutes les activités professionnelles sont concernées par ce type d’assurance. Il a pour rôle de protéger une entreprise contre tous les sinistres pouvant survenir suite à l’engagement de sa responsabilité d’ordre civil. En d’autres termes, l’assurance de responsabilité civile assure une meilleure protection contre tous les dommages pouvant avoir lieu dans le cadre de l’exercice d’une activité professionnelle.

De ce fait, si jamais votre entreprise vient à commettre des fautes en causant un dommage à un tiers, c’est à l’assurance de prendre en charge tout ce qui concerne l’indemnisation de la victime.

Les risques dépendent essentiellement de la nature de l’activité que vous exercez. Il peut par exemple s’agir du risque d’intoxication alimentaire dans le cadre des activités de restauration, du risque d’erreur de diagnostic dans le cadre d’une activité de consultant.

Nombreuses sont les professions réglementées qui sont obligées de souscrire à ce type d’assurance :

  • les professionnels de la santé : infirmiers, dentistes, sages-femmes, médecins, thérapeutes, etc. ;
  • les professionnels du droit comme les notaires ou les avocats ;
  • les professionnels du chiffre à l’instar des comptables et experts-comptables ;
  • certains agents, notamment les agents généraux d’assurance et les agents immobiliers.

En général, les contrats de RC professionnelle auprès des compagnies d’assurance comme MAAF, offrent également une protection juridique supplémentaire. Grâce à cette option, vous pouvez bénéficier d’un accompagnement si jamais il y a un procès, mais aussi d’une prise en charge des frais de justice. Dans ce ça, c’est l’assurance qui s’occupe d’une certaine part de la gestion de vos litiges d’ordre professionnel.

L’assurance multirisque professionnelle

Souscrire un contrat d’assurance multirisque professionnelle permet de couvrir tous les risques liés à votre activité et notamment de protéger le patrimoine mobilier et immobilier de votre entreprise.

L’assurance concerne :

  • Les locaux d’exploitation et/ou le siège social,
  • Les matériels professionnels utilisés par l’entreprise,
  • Ainsi que les stocks (marchandises, fournitures…).

Elle apporte une couverture en cas d’incendie, de dégât des eaux et de dégâts électriques/électroniques, de bris de glace, de vol et d’actes de vandalisme et en cas d’événements climatiques.

L’assurance perte d’exploitation

Ce type d’assurance est inclu dans la multirisque professionnelle dans un grand nombre de contrats. Il assure une protection financière à votre activité si jamais un évènement particulier vient ralentir, voire même arrêter votre activité. Tout comme l’assurance multirisque, cela peut concerner une inondation, un vol, un incendie, un acte de vandalisme ou de bris de matériel. C’est alors à l’assurance de prendre en charge le paiement des charges fixes jusqu’au redémarrage de votre activité.