Les entreprises françaises sont déjà nombreuses à cartonner aux États-Unis, et ce, en usant de stratégies payantes et d’une levée de fonds importante. Il n’y a pas que les grandes entreprises qui lorgnent sur le marché américain puisque les start-ups réussissent à s’y imposer du premier coup.

C’est le cas notamment de Kyriba qui s’est installé à San Diego, en Californie. La société peut d’ailleurs se féliciter, puisqu’avec ses logiciels, elle détient près de 20 % des parts de marché aux USA et prévoit de faire plus de 400 millions de dollars de revenus en 2021. Alors, quels sont les secrets de cette success story à l’américaine ? Comment booster un e-commerce grâce à de nouveaux tests de produits ? Les réponses dans cet article.

S’implanter aux États-Unis pour mieux s’adapter au marché

Pour mieux conquérir le marché américain, de nombreux entrepreneurs français choisissent l’expatriation, pour ne citer qu’Holberton School, Eventbrite ou encore Datadog.

Avant de s’implanter aux USA, tous doivent faire une de demande de visa Esta. Via une plateforme dédiée comme www.esta-formulaire.us, vous pouvez compléter le formulaire, puis payer en ligne pour enfin recevoir le précieux document.

Rappelons qu’Holberton School s’est implantée à San Francisco en 2015 et propose des formations pour les ingénieurs informaticiens. Envenbrite est une plateforme qui permet à ses utilisateurs de partager de bons plans, de vendre des billets… À ce jour, l’entreprise reste le leader dans son domaine.

Créée par deux Français, la société Datadog s’est implantée à New York en 2010. Depuis, l’entreprise spécialisée en Cloud monitoring figure parmi les 10 entreprises ayant connu une croissance fulgurante en Amérique du Nord (confère le classement de la tech de Deloitte).

entreprise e-commerce USA ESTA

Privilégier les tests en situation réelle aux USA

La phase de test s’avère obligatoire et vient compléter l’étude de marché qui est réalisée en amont. À ce stade, le recours à un groupe de testeurs sera nécessaire pour faire valoir l’image de la marque avant de proposer les produits à grande échelle.

Attention, les stratégies de tests en France diffèrent des techniques qui prévalent aux États-Unis. En effet, si la surmédiatisation fonctionne dans l’Hexagone, ce n’est pas toujours le cas aux États-Unis. Au pays de l’Oncle Sam, il faut plutôt tester les produits progressivement, en choisissant judicieusement des zones pilotes.

Il est important de tester et de refaire des tests pour ne pas échouer. Pensez également à tisser des partenariats avec des locaux qui comprennent mieux la culture et les attentes aux USA en général. Si nécessaire, revoyez votre stratégie de communication, adaptez le packaging de vos produits ou innovez vos recettes afin de mieux concorder aux habitudes.

Les entrepreneurs français connaissent bien l’expression : « Learning by doing » qui se traduit par « échouer pour mieux recommencer ». Il ne faut surtout pas dupliquer les offres ou les produits qui fonctionnent déjà.

Démarquez-vous de la concurrence en identifiant votre public cible, ses besoins, son pouvoir d’achat. À titre d’exemple, Konbini a beaucoup appris de ses échecs puisque la firme s’est contentée de dupliquer la stratégie appliquée en Europe.

Dès lors, la société s’est créé une forte communauté outre-Atlantique sur laquelle elle s’est appuyée pour percer et s’imposer sur le marché américain.