vendredi 27 novembre 2020

Lorsqu’on parle du milieu de la santé, on pense généralement aux médecins, aides-soignants ou aux infirmiers. Pourtant, le secteur médical compte une multitude de professions variées, ce qui participe à son bon fonctionnement. Le site officiel du ministère des Solidarités et de la Santé a recensé pas moins de 200 métiers du secteur hospitalier. Allons donc à la rencontre de ces métiers.

Quelle est la tenue du personnel médical ?

La tenue universelle est la blouse médicale. Bien que cette réponse soit évidente, il faut savoir que les blouses changent avec le type de métier. En effet, cet uniforme obligatoire pour tous les professionnels de la santé sert non seulement à les protéger (de même que les patients et les visiteurs), mais aussi à reconnaître le type de travailleur.

Ainsi, pour être appelé professionnel de la santé, il faut avoir suivi une formation dans une filière médicale. Il faut ensuite sélectionner le cadre adapté pour exercer sa vocation et choisir sa blouse médicale selon l’activité exercée : manches longues ou courtes, taille, type de fermeture, poche poitrine.

Il existe une multitude de coupes, d’accessoires, de design et de couleur, qui peuvent être choisis conformément aux politiques du centre. Il arrive qu’il faille changer de tenue afin de se mettre à l’aise ou mieux se protéger, et protéger les patients contre d’éventuelles contaminations. La blouse médicale est incontournable dans le secteur, et plus qu’un signe distinctif c’est un voile protecteur.

Par exemple, le médecin met généralement sa blouse blanche par-dessus ses vêtements, pendant que les infirmiers sont vêtus de l’uniforme de la tête au pied (tunique à manche courte et pantalon). Il faut donc bien choisir sa blouse en fonction de son cadre de travail.

Quelles sont les différentes professions du secteur de la santé ?

Il est possible de classer les métiers de l’hôpital en 6 filières différentes. Bien que celles médicales et paramédicales soient au centre du secteur, il existe quatre autres filières qui les soutiennent et qui font de ce secteur, un ensemble efficace et performant.

La filière médicale

Cette filière regroupe trois grandes catégories de profession. La première est constituée par les médecins. On pourra classer ici les docteurs généralistes, les chirurgiens, gynécologues, dentistes, biologistes, etc. La seconde est composée des sages-femmes et la dernière regroupe les pharmaciens. C’est la filière traditionnelle du secteur. Autour d’elle gravitent les autres métiers.

La filière administrative

Il peut sembler curieux d’introduire une telle filière dans celles médicales, mais le rôle des professionnels qui la compose est incontournable. En effet, les centres hospitaliers sont également des structures administratives.

En dépit du caractère médical, il est important que certains professionnels organisent la vie de travail dans ces centres afin de créer un certain nombre de conditions favorables, indispensables aux métiers médicaux.

Il s’agit par exemple de l’organisation interne des professionnels du centre, de la fourniture de matériels, du paiement des factures, de l’exécution de certaines tâches juridiques, etc. Ainsi, on retrouve dans cette filière, les professions administratives et d’accueil, les métiers de direction et aussi les professions d’encadrement et de formation.

Il faut savoir qu’en France, la formation de directeur d’un centre hospitalier comporte certaines spécificités qu’il faut absolument connaître si l’on désire se lancer dans un tel métier.

équipe professionnels de santé

La filière sociale

Cette catégorie est composée de professionnels ayant des fonctions sociales et donc d’accompagnement des patients lors de leur convalescence. Il s’agit des psychologues, des conseillers familiaux, des délégués à la tutelle ou des assistants de service social. Leur travail est très important pour conditionner les patients et leur apporter un soutien moral.

En dehors de cela, leurs services sont requis pour soigner les malades ayant des problèmes de santé mentale. Ils sont aussi chargés de soutenir les personnes convalescentes ayant des situations personnelles et familiales complexes qui interfèrent dans leur guérison.

La filière socio-éducative

Les professionnels de cette filière sont responsables de missions proches de celles des travailleurs du social, mentionné plus haut. Il s’agit des moniteurs-éducateurs, des éducateurs spécialisés, des éducateurs de jeunes enfants, etc. Leur métier consiste en général à soigner les jeunes patients, non pas avec des méthodes médicales, mais éducatives. Ils accompagnent donc les médecins, dans certains cas particuliers où leur expertise est requise.

La filière soignante

Il s’agit du secteur paramédical. Il regroupe des professionnels médico-techniques ou du soin. Cette filière représente environ 70 % des fonctions hospitalières, dans le public en tout cas. C’est ici que l’on classe les infirmiers, les aides-soignants, les kinésithérapeutes, les techniciens de laboratoire, les diététiciens, les préparateurs en pharmacie, les manipulateurs radio, etc. Ils ont un rôle déterminant dans le secteur médical et accompagnent efficacement les médecins dans leurs tâches.

équipe médicale hôpital

La filière logistique et technique

C’est une catégorie qui compte environ 50 professions différentes. Les personnes qui s’y spécialisent sont de véritables soutiens pour les médecins et ont un rôle crucial. En effet, il s’agit des techniciens ou responsables de matériels médicaux. On y rencontre donc les métiers d’encadrement technique, des systèmes d’informations et télécoms, et bien sûr des professions des équipements et des installations.

Quelles qualités pour servir dans le secteur médical ?

N’est pas professionnel de la santé qui veut. Comme c’est le cas pour le service militaire, les médecins et autres professionnels du secteur doivent avoir le sens du devoir et de l’engagement. Leur mission étant à tout prix de sauver des vies, ils doivent disposer d’un sens du sacrifice hors du commun.

Dans les métiers du médical, les travailleurs sont dévoués et humbles. Ils ont énormément d’empathie et sont capables de communiquer et de créer des liens. En ce qui concerne la santé, il faut être observateur afin de savoir deviner les besoins et posséder une certaine dextérité.

En dehors de ces comportements, le secteur de la santé est très sensible, parce qu’il porte sur la vie humaine. Tous ceux qui s’y intéressent doivent être prêts à faire de longues études. Ils doivent également savoir résister au stress et aux situations extrêmes.

Il est également important qu’ils aient une grande capacité d’adaptation et de concentration. Ils sont également tenus de pouvoir prendre des décisions difficiles et d’agir en urgence.