Alsaeci

Artisan du cuir : comment choisir la bonne matière ?

Matière noble par excellence, le cuir est prisé dans le secteur de la mode. Travaillé à la main ou à la machine, ce matériau sert à la confection de vêtements, de chaussures, de sacs, de ceintures et autres accessoires. Les professionnels qui en font usage mettent un accent particulier sur son choix pour leurs créations. Si vous en êtes un, vous voudriez sans doute choisir la meilleure matière possible. Voici un article qui devrait vous aider à cette fin !

Tenez compte de la technique utilisée pour le tannage

Le tannage est le processus consistant à rendre la peau d’un animal utilisable comme matériau pour la fabrication d’objets. Cela permet de passer de la peau animale qui est fragile et périssable au cuir qui, lui, résiste aux abrasions, coupures, intempéries, etc. La qualité du cuir est fonction de la technique employée pour tanner la peau animale. Il existe le tannage végétal et le tannage minéral. Chacun de ces procédés a ses avantages et inconvénients.

Le tannage végétal se fait avec des plantes, écorces d’arbre, etc. C’est la technique la plus écologique des deux. Le cuir qui en résulte est connu pour sa fermeté. Cependant, le matériau n’offre pas beaucoup de possibilités de coloration. À l’opposé, le tannage minéral implique l’usage de sels de chrome ou de fer. Ce mode de traitement de la peau est apprécié des fabricants pour la forte production qu’il permet. Le cuir créé par tannage minéral est moins onéreux et se laisse aussi colorer à souhait.

Considérez la finition du cuir

La prise en compte de la finition est fondamentale pour choisir du bon cuir. Il est connu des artisans spécialistes que le cuir pleine fleur est le plus intéressant en raison de son aspect, de sa résistance, etc. Pour obtenir un produit fini en cuir robuste et esthétique, nous vous conseillons de faire appel à une tannerie artisanale spécialisée dans la vente et la production de cuir pleine fleur pour vous assurer d’en trouver de qualité rare. Ce type de cuir est fabriqué avec la couche externe des peaux animales et se remarque par les marques irrégulières qu’il comporte.

travail du cuir

Comme le cuir pleine fleur, le cuir Nubuck est aussi réalisé avec la couche externe de la peau, mais il a la particularité d’être poncé. Sa surface est donc veloutée. Il existe toutefois du cuir velours à proprement parler qui résiste très bien aux taches. Pour sa part, le cuir naturel a un aspect brut. S’il est authentique, il nécessite un entretien assez contraignant. Malgré le fait que le cuir pleine fleur soit indiqué comme celui ayant la meilleure finition, d’autres types de cuir peuvent convenir plus à certains projets.

Choisissez l’épaisseur du cuir selon la création à réaliser

L’épaisseur du cuir est à considérer pour trouver la bonne matière. Le cuir se vend sur le marché avec différentes fourchettes d’épaisseurs. Si vous voulez fabriquer des doublures de veste ou des moulures, optez pour du cuir dont l’épaisseur varie entre 0,8 et 1,2 mm.

Pour créer des pochettes, des portefeuilles, des revêtements de meubles, choisissez un cuir épais de 1,2 à 1,6 mm, voire 2 mm selon les cas. Pensez au cuir d’une épaisseur comprise entre 2 et 2,8 mm pour la production d’étuis, de housses pour carnets, de protège-cahier, etc. La fabrication d’une ceinture, d’une sacoche de selle, d’un holster nécessite l’usage d’un cuir de 2,8 à 3,6 mm d’épaisseur.

Facebook
Twitter
LinkedIn