vendredi 22 janvier 2021

Pour les crypto-investisseurs, l’année 2021 démarre de la meilleure des manières : le Bitcoin a atteint le 4 janvier sa nouvelle valeur record (appelée ATH pour All-Time High) en frisant les 35,000$. Est-il trop tard pour avoir sa part du gâteau ? Tout porte à croire que non : certains spécialistes s’accordent à dire que le Bitcoin pourrait atteindre un nouvel ATH de plus de 300,000$ d’ici fin 2021. De plus, il existe de nombreuses autres cryptomonnaies (appelées altcoins) qui ont un grand potentiel de croissance.

Il est donc tentant de se lancer dans cette aventure. Attention, elle n’est pas sans risque ! Nous vous proposons de décrypter les premiers dangers et pièges à éviter dans cet article.

Acheter vos premières cryptomonnaies

Acheter ses premières cryptomonnaies peut être très simple. Certaines banques en ligne, comme Revolut, permettent d’acheter des cryptomonnaies directement depuis leur application mobile : vous pouvez donc vous procurer vos premiers cryptoactifs en moins d’une minute.

buy bitcoin

Acheter des cryptomonnaies avec Revolut est très simple !

C’est une bonne option pour débuter. Néanmoins, elle présente plusieurs limites :

     Les cryptomonnaies disponibles par ce biais sont relativement limitées (une dizaine à date pour Revolut, alors qu’il en existe des milliers).

     Peu de fonctionnalité pour le trading

Si vous souhaitez aller plus loin, il vous faudra alors utiliser des plateformes de trading, telles que Binance, Kraken, Coinbase ou eToro.

Différentes stratégies

Dans le monde des cryptomonnaies, il existe principalement 2 stratégies : le long-term (aussi nommé HODL en référence à une faute de frappe devenue célèbre d’un cryptotrader qui voulait tenir (hold) sa position et ne pas vendre.) ou le short-term (trading).

La stratégie à long terme consiste simplement à acheter des cryptomonnaies et de les laisser “dormir” et voir leur valeur augmenter avec le temps, à la manière d’une épargne. Il suffira ensuite de vendre vos actifs au moment opportun pour récupérer vos gains. Cette stratégie permet de gagner à long terme, sans avoir à passer trop de temps à surveiller les fluctuations du marché. Si vous avez acheté vos cryptomonnaies sur une plateforme de trading, il peut être intéressant de les stocker ailleurs que sur la plateforme où vous avez fait vos achats. En effet, ces plateformes ne sont pas à l’abri de cyberattaques : certaines se sont déjà fait compromettre, devant parfois mettre la clé sous la porte, et sans pouvoir rembourser leurs clients ! Une alternative est de stocker ses cryptomonnaies sur un portefeuille matériel nommé hardware wallet, proposés par certains constructeurs comme Ledger ou Trezor.

wallet trezor

Hardware Wallet Trezor (https://unsplash.com/photos/VvbcDOk5kEA)

Tradez à vos risques et périls !

La stratégie à court terme consiste à spéculer sur la valeur des cryptomonnaies. A l’instar du trading en bourse, le trading de cryptomonnaie présente des risques inhérents à la haute volatilité des cryptomonnaies. En d’autres termes, le risque de perdre l’intégralité des fonds investis est réel. Tradez donc à vos risques et périls !

Vous serez plus à l’aise avec une plateforme de trading comme celles nommées précédemment, car elles offrent de nombreux outils utiles pour le trading (graphiques avancés, fonctionnalités de trading comme le leverage, des robots de trading…).

interface trading binance

L’interface de trading de Binance est beaucoup plus riche que celle de Revolut !

Un point notable cependant : contrairement aux marchés boursiers classiques qui ont des heures d’ouverture et de fermeture, le marché des cryptomonnaies est ouvert sans interruption : pas de répit donc pour les cryptotraders !

Assurer sa cybersécurité

Quelle que soit la stratégie utilisée, il est important de prendre les dispositions adéquates lorsqu’on évolue dans l’écosystème des cryptomonnaies. Aussi, il est recommandé de sécuriser l’accès à vos comptes sur les plateformes de trading, notamment avec l’option de Multi Factor Authentication. Utiliser un VPN français apporte une couche de sécurité supplémentaire pour protéger votre compte et passer entre les mailles du phishing de cryptomonnaie. Enfin, éviter les Wi-Fi publics est également une bonne idée.

Attention à la fiscalité !

Last but not least : petit point fiscalité. Il est important de noter qu’en fonction de votre pays de résidence, les règles appliquées ne sont pas les mêmes. Ainsi, la fiscalité est particulièrement clémente au Portugal et en Allemagne, qui y ont vu une opportunité pour attirer les talents de ces nouvelles technologies. À date, la France impose les revenus liés aux cryptomonnaies de manière non négligeable : pour des revenus dits occasionnels, la flat tax (30%) est en vigueur pour les bénéfices générés grâce aux cryptomonnaies. Attention : les lois sont mouvantes pour s’adapter aux perpétuelles évolutions du monde des cryptomonnaies. Il est donc primordial de bien suivre l’évolution des lois pour éviter tout redressement fiscal.

Conclusion

Une des devises du monde des cryptomonnaies est Do Your Own Research (DYOR). Ce mantra est particulièrement important dans le monde des cryptomonnaies. Autant sur le plan informations, que désinformations : l’ensemble peut s’entremêler sur internet. Faire vos propres recherches peut également vous permettre de comprendre les cryptomonnaies sur lesquelles vous investissez. En effet, derrière chaque cryptomonnaie se cache un projet censé être tangible. À vous de définir les projets auxquels vous croyez !