vendredi 27 novembre 2020

Lorsqu’elle est bien appliquée, la formation à la gestion du stress peut réduire le degré et l’intensité de vos réactions de stress actuelles et vous aider à développer des compétences pour prévenir d’autres réactions de stress nuisibles. Cliquez ici pour plus d’information.

Concepts de la formation à la gestion du stress

Les réactions de stress prennent cinq formes générales :

– Expérience subjective de la détresse (sentiment de tension, d’anxiété, d’inquiétude, de harcèlement)

– Symptômes physiques en réponse au stress (tels que tension artérielle élevée, céphalées de tension, maux d’estomac)

– Réagir au stress par des habitudes malsaines (fumer, manger et boire à l’excès)

– Souffrir une baisse de performance

– Augmentation des conflits avec les gens ou diminution de la satisfaction dans les relations personnelles

Pour réduire le stress, vous devez en être capable :

– d’être conscient des premiers signes de réaction au stress

– Développer des compétences de base en matière de gestion du stress

– Être capable d’appliquer les compétences en matière de gestion du stress dans la vie réelle

Les compétences en matière de gestion du stress comprennent :

– La relaxation par des techniques de respiration profonde, l’imagerie de relaxation, les contrastes tension-détente, la relaxation contrôlée par des signaux et le biofeedback

– Techniques cognitives : Revoir ses attitudes et ses valeurs, restructurer sa pensée, se fixer des objectifs, utiliser des images positives, répéter mentalement, programmer

– Changements de comportement pour mieux gérer les situations interpersonnelles et le stress – Vérifiez vos hypothèses, partagez vos attentes avec les autres, soyez assertifs, faites de l’exercice et consommez avec modération

– Examen des relations : Revoir les blessures du passé, pardonner, communiquer ses sentiments, écouter, récompenser

Procédures générales de formation à la gestion du stress

– Prenez conscience de votre réaction au stress et de ses signes précurseurs

– Apprenez une technique de relaxation que vous adoptez comme la vôtre

– Apprenez à appliquer la technique de relaxation lorsque les premiers signes de stress apparaissent

– Maîtriser les techniques de respiration abdominale

– Exposez-vous à des facteurs de stress simulés (situations stressantes) afin de pouvoir mettre vos compétences en pratique dans des situations réelles

– Pratiquer à la maison en utilisant un programme de relaxation et/ou d’imagerie vidéo ou audio

– Pratiquer le transfert des compétences en matière de gestion du stress dans des situations de la vie réelle

– Développer des stratégies comportementales pour prévenir les réactions de stress et réduire la fréquence des situations stressantes.

Exercices de respiration

Respiration profonde : Imaginez une tache juste sous votre nombril. Respirez à cet endroit, en remplissant votre abdomen d’air. Laissez l’air vous remplir de l’abdomen vers le haut, puis laissez-le sortir, comme pour dégonfler un ballon. À chaque longue et lente expiration, vous vous sentez plus détendu.

Respiration rythmée : Si votre respiration est courte et rapide, ralentissez en prenant de longues et lentes respirations. Inspirez lentement, puis expirez lentement. Comptez lentement jusqu’à cinq en inspirant, puis comptez lentement jusqu’à cinq en expirant. En expirant, faites attention à la façon dont votre corps se détend naturellement.

Gestion du stress : Dix façons de réduire le stress

– Manger et boire de manière raisonnable

– Evaluez-vous

– Arrêter de fumer

– Faire de l’exercice régulièrement

– Étudier et pratiquer les techniques de maîtrise de soi

– Assumer la responsabilité des sentiments

– Réduire les facteurs de stress

– Expliquez vos valeurs et vivez selon elles

– Fixer des objectifs et des attentes réalistes

– Se vendre ; avoir de l’estime de soi

Indicateurs de stress

Réaction physique, comportementale, émotionnelle, sociale et intellectuelle au stress

(Peut être un facteur causal ou connexe)

Physique ou comportemental

– Risques d’accidents

– Abus d’alcool ou de drogue

– Allergies

– Appétit (perte ou augmentation)

– Arthrite

– Backaches

– Difficultés respiratoires -hyperventilation – respiration superficielle – essoufflement

– Bruxisme (grincement de dents/au sommeil)

– Serrage de la poitrine

– Cholestérol (élevé)

– Colite

– Constipation

– Crampes

– Diarrhée

– Étourdissements

– Bouche sèche

– Douleur oculaire

– Le strabisme

– Le visage abattu

– Le visage rougi

– Évanouissements

– Fatigue

– Se ronger les ongles

– Front, relevé et plissé

– Frowning

– Démarche ralentie

– Grimaces

– Grincement de dents

– Torsion des cheveux

– Les mains froides

– Rhume des foins

– Augmentation du rythme cardiaque

– L’hypertension artérielle

– Ruche, éruption, démangeaisons

– Hypermotilité (ne peut pas rester tranquille)

– Hyperventilation Indigestion

– Insomnie

– Faible résistance aux infections et aux maladies bénignes

– Migraines

– Tension musculaire, visage, mâchoires, dos du cou, épaules, etc.

– Nausées

– Cauchemars

– Extrémités engourdies ou picotements

– Manger à l’excès

– Des battements de coeur rapides et puissants

– Crampes prémenstruelles

– Tension prémenstruelle

– Pupilles dilatées

– Le désintérêt sexuel

– Shaking

– Peau pâle

– Dormir trop longtemps

– Les épaules relevées

– Soupirs

– Posture affaissée

– Éternuer

– Ralentissement de la parole

– Bégaiement

– Mal au ventre

– Papillons de l’estomac

– Gaz de l’estomac

– Ulcère de l’estomac

– Transpiration

– Des palmiers en sueur

– La larme à l’œil

– Tension

– Maux de tête dus à la tension

– La fatigue

– Tremblant, tics, secousses

– Uriner fréquemment

– Voix : changement de volume de la tonalité, tremblant

– Vomissements

– Faiblesse, surtout dans les jambes

– Gain de poids

– Perte de poids

Emotionnel ou social

– Agitation

– Colère ou accès de colère

– Anxiété ; générale ou spécifique

– Blâmer les autres

– Critique de soi

– Pleurs

– Dépression

– Difficultés relationnelles

– Redouter

– Instabilité émotionnelle

– Peur des groupes ou des foules

– Craintes – généralités

– Sentiments de culpabilité

– Hyperexcitabilité

– Comportement impulsif

– Indécis

– Irritabilité

– Jalousie

– Manque d’initiative

– Perte d’intérêt pour la vie

– Perte d’estime de soi

– Moodiness

– L’agitation

– Tristesse

– Soupçons

– Retrait des relations

– Sentiment d’inutilité

Intellectuel

– Difficultés de concentration

– Erreurs d’appréciation de la distance

– Erreurs de langage (grammaire, prononciation, prononciation)

– Erreurs dans l’utilisation des numéros

– Augmentation de la vie imaginaire (évasion)

– La vie fantaisiste a diminué

– L’oubli

– Inattention

– Manque d’attention aux détails

– Manque de sensibilisation aux événements extérieurs

– Perte de créativité

– Blocage mental

– Une attention excessive aux détails

– Orienté vers le passé plutôt que vers le présent ou l’avenir

– Perfectionnisme

– Rumination

– Pensées de mort ou de suicide

– Inquiétudes