Alsaeci

Métier de gestionnaire de paie : en quoi cela consiste-t-il ?

gestionnaire de paie

Le secteur des ressources humaines regroupe de nombreuses spécialités. Parmi celles-ci, la gestion de la paie. Si bien qu’il existe un métier à part entière, à savoir le gestionnaire de paie. Cependant, quelles sont ses missions, concrètement ? Quel type de formation et de compétences ce poste nécessite-t-il ? Focus sur ce poste précis.

 

Les grandes missions du gestionnaire de paie

 

Gérer la rémunération des salariés nécessite de se concentrer sur différents éléments. Aussi, les trois grandes missions du gestionnaire de paie sont les suivantes :

  • la mise en place de la fiche de paie. Afin d’établir le bulletin de paie de chaque salarié, le gestionnaire va devoir récupérer, analyser et traiter toutes les informations qui y figurent. La rémunération est fonction de plusieurs éléments comme bien sûr le temps de travail, mais aussi les arrêts maladie, les congés ou autres absences, les heures supplémentaires. Selon le secteur d’activité et le poste occupé, la rémunération prévoira également des primes, comme pour le travail de nuit ou les contrats à durée déterminée par exemple. Le gestionnaire de paie va, à l’aide d’un logiciel, établir le bulletin de salaire de chaque employé en veillant au respect de la réglementation en vigueur (code du travail et politique de l’entreprise en matière de RH). Cette mission englobe aussi les déclarations fiscales et sociales auprès des différents organismes comme l’URSSAF, la mutuelle ou les caisses de retraite ;
  • la gestion administrative de la masse salariale. Toute entreprise est amenée à voir arriver et partir des collaborateurs. Le gestionnaire de paie supervise les formalités liées à l’embauche et au départ des salariés. Lors d’un recrutement, le gestionnaire de paie va élaborer la fiche de poste puis rédiger le contrat de travail correspondant. En cas de départ d’un collaborateur, il sera tenu de calculer les indemnités de rupture et d’établir le solde de tout compte à fournir au salarié qui quitte l’entreprise ;
  • participer activement aux ressources humaines. Un gestionnaire de paie ne limite pas ses missions à la rémunération et les éléments associés. Il va aussi établir des documents de synthèse comme des tableaux de bord à fournir au service des ressources humaines. S’il exerce dans une société comptant plus de 300 salariés, il établira aussi ce que l’on appelle le bilan social. Ce document est une synthèse de la santé sociale de l’entreprise sur les trois dernières années. Il permet par exemple de détecter un phénomène de turnover important à remonter auprès des responsables RH.

Comment devenir gestionnaire de paie ?

 

Plusieurs formations permettent d’intégrer ce métier. Il n’y a pas de formation spécifique à ce métier, mais celle-ci doit comporter des éléments de gestion, de comptabilité, de ressources humaines et de juridique (ex : DUT GEA avec une spécialité finance et comptabilité). Suite à l’obtention de son diplôme, il faut pour devenir gestionnaire de paie être quelqu’un de rigoureux, consciencieux et méthodique. L’aisance relationnelle est également importante puisque le gestionnaire de paie va échanger avec les salariés et dirigeants, mais aussi les organismes sociaux. Enfin, il est indispensable de savoir utiliser un logiciel de paie et savoir respecter la confidentialité des informations qui y sont traitées.

gestion paie

Facebook
Twitter
LinkedIn