jeudi 26 novembre 2020

L’une des solutions très prisées sur le marché pour répondre aux besoins d’argent consiste à faire un prêt entre particuliers. Se rattachant à la finance participative, cette forme de crédit est très répandue aujourd’hui à cause des nombreux avantages qu’il offre. Toutefois, vu que l’opération se déroule particulièrement aujourd’hui via des plateformes spécialisées, le prêteur est en général un individu qui n’est pas connu. Il se peut donc que celui-ci soit une personne de mauvaise foi, ce qui peut représenter un risque important pour l’emprunteur s’il ne prend pas certaines précautions. Voici quelques conseils pouvant vous permettre de jouir d’un prêt entre particuliers sérieux et honnête.

Le prêt entre particuliers : un prêt sans banquier

Pour rappel, un prêt entre particuliers est un type de crédit à la consommation où le prêteur et l’emprunteur sont deux personnes physiques. Cette activité financière se déroule donc sans l’intervention d’une banque d’où son autre nom de crédit sans banquier. Contrairement à ce que pensent de nombreuses personnes, il ne s’agit nullement d’un phénomène nouveau. Cette pratique date en effet de très longtemps. Mais le marché a connu un développement spectaculaire au XXI avec l’avènement du web et des plateformes spécialisées pour mettre en relation des particuliers. Ces sites accélèrent la procédure tout en assurant la sécurité du prêt. Raison pour laquelle plusieurs personnes font leur demande de prêt entre particulier avec le site https://www.123pretentreparticulier.org/. Il faut dire que ce type de crédit est très prisé par les emprunteurs pour sa facilité et sa rapidité. Plus besoin de demander un rendez-vous avec un conseiller ou d’attendre l’avis de la commission des prêts comme c’est le cas avec un emprunt classique. Il est aussi peu coûteux, car son taux d’intérêt est bas. De plus, il permet aux personnes qui ont un profil ne répondant pas aux conditions des banques de trouver de l’agent pour résoudre leurs problèmes.

Comment obtenir un prêt entre particuliers sérieux et honnête ?

Comme on le disait, le prêt entre particuliers qui s’opère via les plateformes peut être risqué. Pour être à l’abri de certaines situations désagréables et trouver un prêteur fiable, voici les dispositions essentielles qu’il faut prendre :

  • Connaitre l’identité du prêteur : c’est le premier point à observer dans une procédure de prêt entre particuliers. Demandez-lui par exemple de vous fournir une photocopie de sa carte d’identité de même que son adresse complète et vérifiez les informations avec attention ;
  • Analyser les conditions du prêt entre particuliers : parfois, on rencontre des soi-disant prêteurs demandant de payer des frais avant d’accorder le crédit. Si vous tombez sur un cas pareil, ne respectez jamais cette condition. On vous conseille également de bien regarder le taux d’intérêt proposé. Ce dernier est capital pour déterminer son niveau d’honnêteté du prêteur. En fait, s’il est vrai que les taux d’intérêt des prêts entre particuliers sont inférieurs à ceux d’un prêt bancaire, faites néanmoins attention au taux d’intérêt dérisoire. Si par exemple le taux d’intérêt est réduit de 40 % par rapport au taux de banque en vigueur ;
  • Proposer l’intervention d’un notaire : cela permet de savoir si le prêteur n’est pas un individu mal intentionné. Notifiez-lui que les honoraires seront pris en charge par vous-même afin qu’il n’avance pas l’aspect financier comme un argument de refus. S’il accepte cette condition, alors il est plus ou moins un prêteur sérieux et honnête. Mais s’il refuse malgré le fait que vous lui avez dit qu’il ne paiera pas les honoraires du professionnel, allez voir ailleurs ;
  • analyser le montant proposé : souvent, les prêteurs offrent des prêts compris entre 500 euros et 10 000 euros. Néanmoins si votre prêteur vous propose de grosses sommes d’argent nettement avec un taux d’intérêt très bas. Il n’est certainement pas de bonnes intentions. Évitez donc ces genres d’offres très alléchantes.

Bon à savoir : il est recommandé de faire un accord par écrit (reconnaissance de dette) pour éviter d’éventuelles complications en cas de contestations.