samedi 6 mars 2021

En 2020, les cryptomonnaies sont arrivées sur le devant de la scène, dans un contexte économique qui a beaucoup évolué. Et au-delà du Bitcoin (BTC), un outsider a montré des performances particulièrement notables : l’Ether (ETH). On fait le point sur cet actif et sur la progression possible de son cours.

L’Ether, la monnaie native du projet Ethereum

L’Ether (ETH) est une cryptomonnaie au même titre que le Bitcoin (BTC). Mais à la différence de ce dernier, elle ne soutient pas uniquement un réseau de paiement. Elle alimente un réseau informatique d’ampleur, qui permet de créer des « applications décentralisées » grâce à la blockchain. L’idée est de pouvoir utiliser des applications sans organe de contrôle central.

Un des domaines les plus en vogue en ce moment est celui de la finance décentralisée. Il s’agit de proposer des services habituellement réservés aux banques, comme les emprunts et prêts, mais sans intermédiaire central. Ethereum repose aussi sur des « contrats intelligents », c’est-à-dire des contrats qui se déclenchent automatiquement, comme les versements d’une assurance par exemple.

Le projet Ethereum et sa monnaie l’Ether sont devenus interchangeables dans l’esprit des investisseurs, c’est pourquoi on se réfère souvent à Ethereum en tant qu’actif, bien qu’il ne s’agisse pas du nom de la monnaie. A ce jour, l’Ether est considéré comme un des concurrents les plus sérieux de Bitcoin, comme nous allons le voir.

cryptocurrency

Les performances de l’Ether au cours de l’année 2020

En 2020, l’achat Ethereum s’est grandement démocratisé. Il est maintenant possible d’acheter de l’Ethereum, ou Ether facilement, grâce à une carte bancaire, PayPal, etc. Des plateformes comme eToro, Coinbase ou Binance ont ainsi permis de rendre accessible ce qui était autrefois une monnaie d’initiés.

Et cet afflux de nouveaux investisseurs a fait grimper le cours de l’ETH. En janvier 2020, un Ether valait environ 130 dollars. En janvier 2021, il a dépassé les 1 260 dollars. Sur un an, cela correspond à une progression de +618%. Pour comparaison, le Bitcoin n’a progressé « que » de +310% sur la même période. Ethereum concurrence donc désormais sérieusement Bitcoin.

Ce qui est également notable, c’est que ces deux monnaies numériques surpassent très largement les performances des monnaies « classiques » comme le dollar américain ou l’euro. Depuis 2010, le Bitcoin et l’Ether ont figuré en tête des monnaies les plus performantes sur l’année, à l’exception de deux années (2014 et 2018).

C’est en tout cas ce qu’a noté une analyse du fonds d’investissement Pantera Capital, qui concluait qu’à l’heure où les économies d’ampleur impriment des billets pour soutenir l’économie, les cryptomonnaies ont l’avantage de ne pas subir d’inflation. C’est pourquoi elles sont de plus en plus privilégiées en tant que réserve de valeur.

L’Ether est donc un actif qui est en train de se faire une place importante dans les portefeuilles des investisseurs. Reste à voir si l’année 2021 sera aussi explosive pour la deuxième cryptomonnaie, et si elle parviendra à présenter des performances plus élevées que le Bitcoin pour la deuxième année consécutive.