Une assurance emprunteur est un contrat de garantie qui permet de prendre en charge le remboursement total ou partiel d’un prêt en cas de décès, d’accident ou de maladie. Pour les établissements bancaires comme pour les organismes de crédit, l’assurance est devenue un prérequis indispensable pour obtenir un prêt immobilier, un prêt à la consommation ou encore un rachat de crédit. 

Quelles sont les garanties couvertes par l’assurance emprunteur ?

Selon votre profil d’emprunteur, la banque ou la compagnie d’assurance va proposer différents types de garanties. 

La garantie décès

C’est la garantie minimale de l’assurance emprunteur. En cas de décès accidentel ou à la suite d’une maladie elle permet de rembourser à la fois le montant du capital ainsi que les intérêts. Si le prêt a été souscrit par un couple marié, le conjoint est mis à l’abri. Faites attention toutefois, tous les cas de décès ne sont pas couverts par l’assurance. Cela peut-être le cas par exemple le cas du suicide ou encore d’un décès consécutif à une maladie qui aurait été cachée au moment de remplir le questionnaire de santé.

La garantie invalidité

Il existe tout d’abord ce que l’on appelle la garantie de remboursement perte totale et irréversible d’autonomie (PTIA) qui couvre le restant du prêt lorsque la personne n’est plus en mesure d’exercer une activité, d’occuper son emploi ou d’effectuer les actes de la vie courante. L’assureur prend généralement en charge le montant du capital dû. Cela comprend généralement la garantie invalidité permanente partielle (IPP) et la garantie invalidité professionnelle pour les professions de santé (IP). L’assurance prend le relais lors d’une IPT (invalidité permanente totale) à hauteur de 50 % du montant du capital si le taux d’invalidité est compris entre 33 % et 66 % et à 100 % si le taux d’invalidité est de plus de 66 %. 

L’assurance perte d’emploi

Elle est optionnelle dans les contrats d’assurance, mais elle est souvent exigée par les banques, notamment pour garantir les prêts immobiliers. L’assurance qui couvre la perte d’emploi contient néanmoins des clauses d’exclusion de garantie. Celle-ci varie d’un assureur à un autre. Bien souvent, ne sont pas couverts les démissions, les licenciements pour faute grave ainsi que les ruptures de période d’essai.

Comment trouver une bonne assurance emprunteur ?

Généralement, ce sont les banques qui proposent le contrat aux emprunteurs. Pour cela, elles proposent soit leurs propres produits, soit des contrats négociés avec des assurances partenaires. Le client est libre d’accepter ou de refuser, car l’assurance n’est pas obligatoire. Néanmoins, la banque peut tout à fait refuser d’accorder le prêt. Le client peut proposer un autre contrat d’assurance, mais celui-ci doit avoir des garanties au moins équivalentes à celles proposées par la banque. Il est possible de faire substituer un contrat d’assurance dans les 12 mois suivant la conclusion du contrat conformément aux dispositions de la loi Hamon. Ensuite, le contrat pourra faire l’objet d’une substitution chaque année à échéance. Depuis 2007, les assureurs ont signé une convention AERAS dans laquelle ils s’engagent à assurer les personnes présentant un risque de santé aggravé en appliquant une surprime raisonnable.