Alsaeci

4 mesures essentielles que vous devriez prendre pour améliorer la sécurité sur le lieu de travail

##MT##4 mesures essentielles que vous devriez prendre pour améliorer la sécurité sur le lieu de travail#/MT##

 

Il importe peu que vous travailliez sur un chantier de construction ou à l’intérieur d’un laboratoire chimique – chaque lieu de travail présente des dangers et il est important que tout risque soit correctement géré afin d’assurer la sécurité des employés.

Lorsqu’il s’agit de mettre en œuvre un programme de sécurité continu, il existe certaines étapes universelles que toute organisation peut utiliser pour maintenir une norme de base de sensibilisation aux risques et de protection du personnel. Pour stimuler l’engagement des employés et la sécurité globale sur le lieu de travail, assurez-vous que, au minimum, vous avez mis en place les éléments suivants.

 

1. Utilisez une signalisation claire

La première étape pour assurer la sensibilisation aux risques est de signaler clairement les zones dangereuses. Cela peut impliquer des marquages au sol pour séparer les espaces destinés aux pièces mobiles et aux machines, la mise en place de panneaux d’avertissement dans les zones à haut risque et la fixation d’étiquettes claires sur des articles spécifiques présentant des risques associés.

Réalisez une évaluation approfondie des risques et installez des panneaux partout où se trouvent :

  • Un risque de chute ou de trébuchement
  • Des produits chimiques dangereux ou des matières toxiques
  • Des températures extrêmes
  • Des machines lourdes et des véhicules en mouvement
  • Un besoin d’EPI (comme des protections pour les oreilles ou les yeux)
  • Tout danger qui pourrait ne pas être immédiatement apparent pour les passants

Lorsque des matières dangereuses sont couramment fabriquées, stockées ou accessibles, de nombreuses entreprises adoptent le système d’étiquetage SGH. Il s’agit d’une façon d’étiqueter les substances dangereuses d’une manière qui peut être reconnue par les autres utilisateurs et qui communique clairement la substance contenue dans un récipient et les risques potentiels dont les utilisateurs doivent être conscients.

 

2. Fournir une formation pertinente

Il est toujours important de sensibiliser le personnel à son environnement et de lui fournir toute formation pertinente dont il pourrait avoir besoin pour utiliser les équipements en toute sécurité. C’est encore plus essentiel lorsqu’ils se trouveront sur un lieu de travail présentant un nombre de risques plus élevé que la moyenne.

La mise en place de procédures de formation formelles pour la manipulation de substances dangereuses ou de machines complexes est fondamentale pour assurer la sécurité non seulement de l’utilisateur, mais aussi de son entourage.

Former chaque employé afin qu’il comprenne parfaitement son rôle et ses responsabilités lorsqu’il s’agit de manipuler des équipements à haut risque. Ils doivent non seulement être informés de l’utilisation correcte, mais aussi éduqués sur ce qui doit se passer en cas d’urgence.

Une fois que les employés ont été formés aux procédures appropriées, il est bon d’avoir un système pour l’enregistrer. Qu’il s’agisse d’une démonstration participative de matériel de manutention ou simplement d’un document à lire, ayez un moyen pour que chaque membre du personnel confirme qu’il l’a reçu, comme un registre ou un journal. C’est important pour les employés de consigner la formation qu’ils ont reçue, mais aussi un moyen de limiter la responsabilité de l’entreprise en cas d’incident.

 

3. Fournir des équipements de protection individuelle (EPI)

Les équipements de protection individuelle, ou EPI, sont tout ce qui protège le porteur des risques pour la santé et la sécurité au travail. Selon l’environnement, il peut s’agir de casques et de bottes à coque d’acier ou d’appareils respiratoires (connus sous le nom d’équipement de protection respiratoire, ou EPR). Les autres formes d’EPI comprennent les lunettes de protection, les vestes à haute visibilité, les gants, les harnais de sécurité, les housses de vêtements (comme les tabliers ou les combinaisons).

Les employeurs ont le devoir de fournir des EPI lorsque cela est nécessaire, ce qui peut inclure l’exposition à :

  • Une chaleur ou un froid extrêmes
  • Matières corrosives
  • Particules dangereuses (telles que des étincelles ou des éclaboussures)
  • Air contaminé
  • Objets qui tombent
  • Lieux dangereux (en raison de l’obscurité ou de la hauteur, par exemple)

Cependant, les EPI ne doivent pas être le principal outil de gestion des risques sur le lieu de travail. D’autres mesures doivent être prises pour minimiser les dangers, et le recours aux EPI ne doit être qu’un dernier recours. Pour plus d’informations sur le choix de l’EPI le plus approprié, jetez un coup d’œil aux lignes directrices du HSE.

 

4. Créer une culture de la communication

Pour améliorer continuellement la sécurité au travail, il est important qu’il y ait un forum pour une communication constante et ouverte sur les risques. En prévoyant des réunions d’équipe régulières désignées pour des discussions sur les dangers potentiels sur le lieu de travail, les problèmes existants, la gestion des risques et la mise à jour des procédures de sécurité, le personnel sera plus motivé pour veiller sur lui pendant son travail.

En faisant participer activement les équipes les plus touchées par les dangers sur le lieu de travail, elles sont plus susceptibles de répondre aux formations sur la sécurité, de suggérer leurs propres idées pour atténuer les risques et de participer à une culture axée sur la sécurité. Il suffit de quelques réunions régulières (comme des contrôles quotidiens ou hebdomadaires, ou des discussions en boîte à outils) pour commencer à améliorer la sécurité sur le chantier.

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn