Alsaeci

La sécurité en entreprise : quelles sont les obligations, les normes et les certifications ?

Un employeur se doit d’assurer la sécurité de ses collaborateurs. Ces derniers doivent exercer leurs fonctions dans un cadre propice à leur intégrité physique et mentale. Il s’agit d’une obligation et y faire défaut expose l’entreprise à de lourdes sanctions, même si aucun incident regrettable ne s’est produit. Si un salarié constate que le niveau de sécurité proposé par son entreprise ne répond pas aux normes, il peut quitter son poste à tout moment.

Les bases de la sécurité physique et mentale des salariés d’entreprise

Selon l’article L4121-2 du Code du travail, l’entreprise doit réduire et empêcher les risques pouvant porter atteinte à la sécurité physique et mentale des travailleurs. Elle doit donc prendre un maximum de mesures et réaliser plusieurs actions allant dans ce sens.

La prévention des risques liés directement au cœur de métier doit être une priorité. Ces risques doivent être évalués et les collaborateurs doivent être suffisamment informés, voire formés pour les éviter. Le retrait de tout produit ou outil dangereux, dans la mesure du possible, ainsi que la mise en place des panneaux et des signalétiques font partie des mesures à prendre. À noter que le travailleur peut demander des dommages et intérêts s’il a été victime d’accident de travail ou de maladie professionnelle.

Un épisode de harcèlement moral ou physique, même s’il est commis par un salarié, engage également la responsabilité de l’entreprise. Pour éviter ce genre d’incident, la meilleure solution serait d’installer des caméras de surveillance dans les locaux de l’entreprise. Elles doivent être bien visibles et difficilement atteignables, afin de dissuader les agissements déplacés.

caméra vidéosurveillance sécurité entreprise

La vidéosurveillance et la technologie au service de la sécurité en entreprise

Les caméras de surveillance n’ont pas uniquement un caractère dissuasif contre le harcèlement et les malversations. Elles permettent également de mieux protéger les salariés et les biens de l’entreprise des individus mal intentionnés venant de l’extérieur. Bien que le phénomène soit moins fréquent qu’avant, les intrusions et cambriolages dans les locaux d’entreprises représentent toujours une menace réelle. Lorsque ce type d’incident arrive, outre les biens matériels, l’intégrité physique et mentale des salariés est menacée.

Aujourd’hui, un cambriolage sur cinq se déroule en entreprise. Les statistiques montrent aussi que 90 % des violations suivies de cambriolage en entreprise se déroulent la nuit, mais les 10 % de crimes en journée représentent quand même une menace contre laquelle il faut se prémunir. De plus, il n’est pas rare que les sociétés engagent des équipes de nuit. La vidéosurveillance, couplée avec l’installation d’alarmes, permet de détecter les intrusions et les tentatives dans les meilleurs délais. Les fournisseurs de vidéosurveillance, comme Pro Camera, disposent de diverses solutions de sécurité adaptées à tous les types d’entreprises.

Une entreprise qui se veut sécurisée et moderne doit également mettre en place un dispositif informatisé de contrôle d’accès, comme les badges par exemple. Les collaborateurs doivent être sensibilisés sur les précautions de base pour rehausser le niveau de sécurité. Les gestes simples comme le fait de bien fermer les locaux avant de quitter les bureaux, de bien ranger les clés et les badges sont à adopter.

La mise en place d’un système de surveillance n’exonère pas les entreprises d’investir dans la surveillance humaine, en engageant autant d’agents de sécurité que nécessaire. Plus une structure est exposée, comme les établissements financiers par exemple, plus sa protection doit être renforcée. Les agents de sécurité contribuent également à la dissuasion des malfaiteurs.

Les obligations des entreprises pour respecter les normes de sécurité

Les entreprises doivent axer leurs efforts sur quelques points afin de garantir la sécurité de leurs salariés. Elles ont l’obligation de signaler les zones dangereuses et de former le personnel à l’utilisation des outils à risques élevés. L’employeur doit également mettre en place du matériel ou des kits de secours. Cela concerne à la fois les produits de premiers secours ainsi que les équipements de protection et de prévention contre les incendies. Les issues de secours doivent également être accessibles et bien visibles.

Un lieu de travail doit être en phase avec les normes en matière d’éclairage, de chauffage et d’aération. Les postes de travail doivent être installés dans un souci de confort et d’ergonomie optimaux. Des bureaux mal agencés ou des écrans sans protection peuvent respectivement entraîner des troubles musculosquelettiques et des problèmes visuels.

L’hygiène et la propreté du lieu de travail sont également primordiales, notamment en ce qui concerne les installations sanitaires. Les salariés exposés aux bruits doivent bénéficier d’installations et objets adaptés comme l’isolation phonique, les capots antibruit, les bouchons d’oreilles, etc. Les actions à effectuer dépendront du type d’activité. Pour les emplois exposés aux risques liés aux installations électriques, par exemple, des tenues et des accessoires isolants sont indispensables. Enfin, la mise en place de zones fumeurs permettra aux salariés de ne pas s’exposer au tabagisme passif.

Quid des certifications ?

Les certifications permettent de s’assurer de la mise en conformité de l’entreprise en matière de sécurité. Elles constituent également un gage de confiance vis-à-vis des salariés, des partenaires et des clients. Voici la liste indicative des certifications auxquelles une entreprise peut prétendre.

CNAPS (Conseil National des Activités Privées de Sécurité)

Lancée en 2010, la certification du CNAPS est destinée aux professionnels du secteur privé et concerne les activités suivantes : la surveillance et le gardiennage, le transport de fonds, la protection physique des personnes, la sûreté aéroportuaire et la protection des navires, les sociétés de recherches privées.

MASE (Manuel d’Amélioration Sécurité des Entreprises)

Cette certification, lancée en 2007, concerne les risques relatifs à la sécurité, la santé et l’environnement des entreprises (SSE).

ISO-9001

Il s’agit d’une norme assez connue à l’international. Elle est basée sur une démarche de management de qualité et sur l’analyse de risques liés aux produits fournis. Elle garantit un environnement sain en entreprise et certifie de la qualité des produits.

ISO-14001

Cette certification indique que l’organisation est en phase avec les exigences en matière de management environnemental et de la gestion des risques qui en découlent.

OHSAS 18001

Il s’agit également d’une certification internationale qui atteste un haut niveau de sécurité vis-à-vis des accidents et des risques.

NF Service 241

Cette certification concerne les sociétés de gardiennage, notamment leur intégrité, leur transparence et leurs principes.

APSAD (Assemblée Plénière de Sociétés d’Assurances Dommages)

Elle s’obtient après un audit portant sur l’organisation métier, le savoir-faire et des systèmes de sécurité de très haut niveau. Elle garantit que les prestations fournies, notamment en construction, sont réalisées avec un système de sécurité d’incendie et de surveillance vidéo ou physique du lieu. Elle est délivrée par le CNPP.

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn