Alsaeci

Investissement locatif en loi Pinel : quelles sont les conditions à respecter ?

loi pinel

En investissant dans la loi Pinel, vous pouvez bénéficier jusqu’à 63 000 euros de réduction d’impôt en 12 ans. Outre cela, vous êtes sûr d’acheter un logement conforme aux dernières normes de performance énergique. De plus, vous avez de quoi préparer votre retraite en toute quiétude. Cependant, vous devez respecter certaines conditions avant de réaliser cet investissement. Ces dernières sont présentées et expliquées ici. Lisez plutôt !

 

Qui peut investir en loi Pinel ?

 

Quasiment, tous les contribuables Français peuvent réaliser un investissement locatif en loi Pinel. Toutefois, si vous désirez faire cet investissement, vous devez avoir tout au moins 18 ans. Les personnes du troisième âge (plus de 65 ans) peuvent également profiter des différents avantages qu’offre le dispositif Pinel. Cependant, ces derniers peuvent avoir du mal à se voir prêter de l’argent par des institutions financières. S’ils réussissent à l’obtenir, rien ne pourra les empêcher de réaliser un tel investissement. A cet effet, vous pouvez vous faire aider par des experts comme l’entreprise confiance invest.

Par ailleurs, il faut savoir que les expatriés ont la possibilité d’investir en loi Pinel. Cependant, avant que cela ne soit possible, la résidence fiscale de l’investisseur doit se trouver inéluctablement en France. C’est le lieu de souligner que tous ceux qui désirent tirer profit de ce dispositif de défiscalisation immobilière doivent être imposés sur leurs revenus. Dit autrement, ces derniers doivent être soumis à l’impôt sur le revenu. Il est aussi important de mentionner que vous pouvez réaliser cet investissement en tant que SCI. Vous avez la possibilité d’y accéder en indivision. Cela dit, vous pouvez acheter un bien immobilier en loi Pinel à plusieurs. Notez tout de même qu’il vous sera facile d’investir en loi Pinel si vous avez un faible niveau d’endettement. Ce sera également le cas pour ceux qui ont des revenus stables et non irréguliers.

 

Quels sacrifices l’investisseur doit-il être prêt à faire ?

 

Vous devez être prêt à faire certains sacrifices avant de pouvoir investir en loi Pinel. Entre autres, vous devez disposer d’un horizon d’investissement à long terme. C’est un dispositif qui s’adresse uniquement à tous les contribuables qui peuvent se projeter dans un investissement de 6 ans au minimum. Concrètement, si vous décidez d’investir en loi Pinel, cela voudra signifier que vous êtes prêt à mettre votre bien en location pendant soit 6 ans, soit 9 ans, soit 12 ans. Il y a bien évidemment une réduction d’impôt qui convient à chaque durée choisie. Par exemple, pour une durée de 6 ans, vous bénéficiez d’une réduction de 12 % sur la somme investie pour acquérir le bien. Elle est de 18 % si vous décidez de mettre le logement acheter en location pendant 9 ans et de 21 % pour une location de 12 ans. Il faut rappeler que vous ne devez pas investir plus de 300 000 €. Vous devez aussi savoir que vous n’avez pas le droit de fixer le loyer comme bon vous semble. L’un des buts de cette loi, c’est de permettre à tout le monde d’avoir accès au logement. Pour bénéficier donc de ses avantages, elle vous impose un plafonnement de loyers. Ce plafond est tributaire de la zone Pinel dans laquelle vous avez acheté votre bien. Dans la zone B1 par exemple, il est de 10,51 €/m2. Dans la zone A, vous ne devrez pas demander plus que 13,04 €/m2. Ceux qui ont acheté leur bien dans la zone A bis ne devront pas demander plus de 17,55 €/m2 aux locataires.

 

Les logements pris en compte par le dispositif Pinel

 

Pour bénéficier des avantages de la loi Pinel, vous devez inéluctablement investir dans un bien immobilier neuf. Il peut aussi s’agir d’un bien remis à neuf après une importante rénovation. Les biens vendus en VEFA (Vente en État Futur d’Achèvement) sont aussi concernés. En outre, le logement que vous faites construire est également pris en compte. Durant la période de défiscalisation, le bien doit être une résidence principale pour le locataire. Vous devez le louer non meublé. Par ailleurs, le logement doit respecter les normes de performance énergétique en l’occurrence, la réglementation thermique 2012 (RT 2012). Outre cet aspect, le bien doit être situé dans une zone éligible, notamment les zones B1, A bis ou A. La zone B1 regroupe les agglomérations de plus de 250 000 habitants, la grande couronne parisienne, etc. Quant à la zone A, elle concerne la Côte d’Azur, le Genevois français, Lille, Marseille, Montpelier, Lyon, les agglomérations d’Île-de-France. La zone A bis prend en compte Paris et toutes les communes de la petite couronne parisienne. Voilà donc les différentes conditions que vous devrez respecter avant de réaliser votre investissement locatif en Pinel. Profitez-en dès maintenant !

Facebook
Twitter
LinkedIn