mercredi 25 novembre 2020

La formation médicale continue est un passage obligé, une démarche qui s’impose à tous les professionnels de la santé, peu importe le mode dans lequel vous exercez. Initié en 2009, peaufiné en 2016 pour répondre aux réalités du terrain, le Développement Professionnel Continu (DPC) est le dispositif qui réglemente et organise la formation médicale, si vous êtes médecin ou médecin exerçant de façon libérale. De quoi s’agit-il concrètement ? Nous vous en parlons !

Le DPC : de quoi s’agit-il ?

Le Développement Professionnel Continu (DPC) est un dispositif qui exige, en tant que professionnel de la santé, de vous soumettre à une obligation de formation qui s’étale sur trois années, selon diverses modalités.

L’objectif d’une telle formation est à terme, d’améliorer la qualité ainsi que la sécurité des pratiques professionnelles adoptées par les médecins qui exercent en libéral ou non. Le DPC vise en outre l’intégration des impératifs de santé publique, et la maîtrise des dépenses sanitaires. C’est pourquoi cette formation est essentiellement axée autour de l’évaluation des pratiques professionnelles et du renforcement des connaissances.

Le DPC opère sous la supervision de l’Agence Nationale du DPC, constitué de l’État et de l’Union nationale des caisses d’assurance maladie. En tant que médecin libéral ou non, lorsque vous prenez part à un module de formation pour médecin et médecin libéral, vous avez droit à une attestation, laquelle vous servira de preuve en cas de contrôle par les Agences Régionales de Santé ou par les Ordres lorsque vous êtes un professionnel de santé exerçant de façon libre, ou par votre employeur lorsque vous êtes salarié.

médecin formation DPC

Le financement du DPC et les organismes de formation

Selon la profession et le mode d’exercice, vous avez le choix entre plusieurs sources de financement dans le cadre du DPC. Si par exemple vous êtes médecin, chirurgien-dentiste, pharmacien, sage-femme, infirmier ou infirmière, exerçant en libéral, vous pouvez prétendre à un financement de l’Agence Nationale du DPC, selon un forfait horaire.

La mesure est identique lorsque vous êtes salarié dans un centre de santé conventionné et exercez à 50 % au moins de votre activité professionnelle.

S’agissant du forfait horaire, il intègre une prise en charge de 21 h de formation par an, dont au plus 10 heures en non-présentiel, pour une indemnisation de 45 euros l’heure. Nous précisons que le montant global de la prise en charge par médecin est de 3700 euros et intègre l’indemnisation éventuelle précisée en amont.

Pour bénéficier de cette formation, pour peu que vous répondiez à ces deux profils de professionnels de santé décrits précédemment, vous n’avez qu’à vous inscrire sur la plateforme dédiée du DPC.

Si par contre vous êtes hospitalier, vous aurez à contacter votre employeur pour l’obtention du financement. Pour la formation proprement dite, il existe plusieurs organismes auxquels vous pouvez faire appel. Cependant, assurez-vous que l’organisme que vous choisirez ait été positivement évalué par le conseil scientifique dans la catégorie « médecin ».

Vous disposez désormais des informations concernant ce type de formation.