Alsaeci

Palettisation : comment optimiser le process ?

La vente ainsi que le conditionnement en palettes ont de plus en plus du succès dans le monde de la logistique. Il faut dire que cet accessoire offre de nombreux avantages non négligeables : gain de temps, optimisation d’espace, économies d’argent, respect de l’environnement… En réalité, la palette améliore considérablement les processus logistiques. Cependant, pour bien définir une stratégie de palettisation, il faudra se poser les bonnes questions. Vous trouverez dans ce guide des conseils pratiques pour améliorer vos process.

Choix du matériau de palette : optez pour le bois

Il existe une large gamme de palettes aussi pratiques les unes que les autres. Pour faire le bon choix, il faudra tenir compte de certains critères : matériau, format, nombre d’entrées, charge maximale… Si vous recherchez des palettes résistantes et durables, nous vous conseillons de vous procurer des palettes en bois sur les sites de vente d’emballage. Très plébiscitées dans le cadre du transport et du stockage des marchandises, elles assurent une parfaite protection aux produits.

Les palettes en bois sont à la fois légères, simples, résistantes et faciles d’utilisation. En effet, elles permettent aux transporteurs de gagner du temps lors de la manutention et le transport de marchandises. Par ailleurs, elles sont déclinées en différentes dimensions. Ainsi, vous n’aurez qu’à ajuster la taille de chaque produit au volume de la palette. Cela vous garantit une gestion optimisée de l’espace.

Par ailleurs, les palettes en bois sont très écologiques et recyclables. Vous pouvez aussi facilement les réparer en cas de dommages. En conséquence, elles sont réutilisables. Notez également qu’elles se présentent comme un outil de manutention résistant. Pendant leur conception, elles sont traitées avec de grands fours. Elles sont chauffées à une température de 56 °C pendant quelques minutes. C’est ce qui leur confère une grande résistance.

Pour bien choisir vos palettes en bois, prenez en compte le type de bois ainsi que le prix. En effet, le bois est le premier point à considérer étant donné qu’on distingue trois catégories de bois de palette : le bois franc à haute densité, le bois franc à faible densité et le bois mou. La première catégorie regroupe le chêne, le frêne, le cerisier, le hêtre, l’orme, le merisier, la plaine, l’érable… Au niveau de la seconde catégorie, on retrouve le saule, le peuplier, le tilleul, le noyer, etc. Enfin, le bois mou désigne le pin, le cèdre, le sapin, le cyprès, l’épinette…

Quant au prix, il varie en fonction de la qualité du bois. Il est possible d’obtenir une palette en bois à quelques dizaines d’euros tandis que certains modèles peuvent coûter une centaine d’euros.

palettes en bois, logistique

Définissez vos objectifs de palettisation

Une fois que vous avez choisi vos palettes, vous devrez définir vos objectifs avant la mise en place des process. Pour rappel, la palettisation assure la protection ainsi que la stabilité des marchandises. Elle permet aussi d’optimiser le remplissage des modes de transport et d’occuper moins de place dans les entrepôts.

Concernant les objectifs de palettisation, ils sont propres à chaque entrepôt. Voici quelques exemples de questions à se poser :

  • Souhaitez-vous réaliser un transport optimal de marchandises sensibles aux intempéries et conditions extérieures ?
  • Votre espace dédié à la palettisation présente-t-il des dimensions spécifiques ou réduites ?
  • Les palettes à haute charge, seront-elles gérées par les préparateurs ?

En fonction de vos réponses, vous serez en mesure de prendre les meilleures décisions pour vos process.

Quel format de palette choisir ?

En France, il n’y a aucune loi qui impose des dimensions standards aux palettes. Cependant, on distingue tout de même trois types de palettes de manutention.

La palette EPAL qu’on appelle aussi palette Euro. Elle possède le logo « EUR » ou « EPAL » et affiche des dimensions de 1200 x 800 x 145 mm, de type standard. Cette taille a été pensée afin de limiter au maximum les déchets d’emballage industriel.

Ensuite, il y a la demi palette qui est la moitié de la palette EPAL en longueur, soit 600 x 800 mm. Très souvent, ce modèle est multi-rotation. Cela constitue un excellent choix pour le commerce de détail et les industries.

Enfin, on a la quart palette qui possède une taille de 600 x 400 mm.

palettes, emballage, film plastique

Utilisez une filmeuse ou une banderoleuse

L’optimisation des processus de palettisation revient à miser sur une banderoleuse ou filmeuse conforme à vos besoins logistiques. Vous aurez ainsi le choix entre la filmeuse à plateau tournant, le robot à banderoler et la filmeuse à bras tournant. Quelle que soit la machine que vous avez choisie, elle vous permettra de gagner beaucoup de temps.

La filmeuse à plateau tournant convient le plus aux palettes hautes. Elle est directement branchée sur une prise électrique, mais peut être encombrante avec son plateau au sol.

En ce qui concerne le robot à banderoler ou robot à filmage, il est mieux adapté aux palettes de petits formats. Il peut être déplacé selon vos besoins pour optimiser les processus et se range facilement après usage.

Quant à la banderoleuse à bras tournant, elle permet le filmage de palettes hautes jusqu’à 2,75 m. la machine est fixée au sol et moins encombrante que la version à plateau tournant. Elle n’est cependant pas adaptée aux produits fragiles.

Préparez les palettes de façon sécurisée et stable

Une fois que vous avez choisi vos palettes, nous vous conseillons d’établir le process de palettisation en suivant des étapes spécifiques. Pour commencer, choisissez une caisse palettisable. Celle-ci a des dimensions adaptées aux palettes standards qu’on trouve sur le marché. Le fait de vous procurer des caisses palettisables permet d’assurer la stabilité sur la palette logistique.

Il vous faudra également répartir les cartons sur la palette. L’empilage des cartons sur la palette garantit un emballage final stable et prêt à être manutentionné. Remplissez l’espace disponible en dessous de la palette. Il est recommandé d’utiliser une caisse-palette.

Les cartons les plus lourds et les plus petits doivent être placés en bas de la palette. Les plus légers seront ensuite mis au-dessus. Ces derniers doivent être aussi plats que possible. L’objectif est de faire en sorte que les palettes soient facilement empilables et que l’espace disponible dans les remorques et conteneurs soit optimisé.

Vous savez à présent comment vous y prendre pour améliorer votre process de palettisation. Tournez-vous vers des fabricants fiables et réputés pour choisir des palettes en bois de haute qualité.

Facebook
Twitter
LinkedIn