Alsaeci

Découvrez les partenaires Alsaeci

Peut-on toucher le chômage après un abandon de poste ?

Un abandon de poste survient quand on ne vient plus au travail pendant un temps T et ce, sans dire au préalable à son dirigeant le motif.

Définition de l’abandon de poste

Présentation

L’abandon de poste se définit par l’absence non justifiée de l’employé sur une courte ou longue durée. Cependant, il existe le droit de retrait qui autorise une personne à évacuer son lieu travail en cas de sentiment de danger imminent tel que :

  • Le retrait précipité pour une consultation médicale ;
  • L’arrêt de la fonction à cause du décès d’un proche ;

Ce concept diffère de la démission, qui se traduit par la rupture volontaire du contrat par l’employé. Dans ce cas, la jurisprudence requiert une expression de la volonté explicite. Une personne qui ne souhaite plus se présenter à son lieu de travail, ne peut pas être assimilée à une volonté de rompre le contrat.

 

 

 

Les risques pour le salarié qui abandonne son poste

De nombreuses personnes prennent la décision d’abandonner leurs postes au lieu de démissionner. Cependant, en laissant à vide l’office d’emploi, le salarié s’expose à de nombreux risques.

Nous pouvons noter parmi cela, la perte de source de revenus. L’absence d’un employé met en suspens momentanément son contrat de travail, ainsi que son salaire. En plus de sa rémunération, le salarié peut également ne pas toucher d’allocation chômage. Cette allocation est délivrée pour toute personne se trouvant sans contrat de travail. Une personne abandonnant son poste de travail se retrouve sans emploi, mais avec un contrat non résilié. De plus, cette personne ne pourra également pas être embauchée pour un nouvel emploi.

L’abandon de poste : comment l’éviter ?

Les procédures, les délais à respecter et le licenciement

Lorsqu’une personne décide de ne pas se manifester sur son lieu de travail, il faut commencer par la questionner sur son absence. Un employé a jusqu’à 48h pour envoyer son arrêt de travail. Au delà de ce délai, l’employeur peut constater l’absence et recourir à une mise en demeure. L’embaucheur fait donc la demande à son collaborateur de revenir sur les lieux de travail avant une date précise. Si passée la date, le salarié ne revient toujours pas à son poste et ne soumet pas de justificatif, l’employeur peut procéder à un licenciement pour abandon de poste. Ce licenciement peut être enclenché à partir de la sixième semaine, à compter du constat d’absence. Une limite de deux mois est accordée à l’employeur. Si l’employeur ne lance pas la procédure, il n’est plus en droit de le licencier ou le sanctionner. Lorsque la procédure disciplinaire est enclenchée, le salarié peut être soumis à :

  • Une sanction disciplinaire (avertissement, etc…) ;
  • Un renvoi pour cause réelle ;
  • Un renvoi pour faute grave.

 

Le chômage aujourd’hui en France

Sous quelles conditions peut-on bénéficier du droit au chômage ?

Quand une personne se retrouve au chômage, c’est à dire sans emploi, elle peut, sous certaines conditions, percevoir des indemnités sous forme d’allocation. Cependant, uniquement ceux qui remplissent les conditions suivantes peuvent en bénéficier :

  • Avoir été salarié pendant au minimum 4mois lors des deux dernières années ;
  • Avoir perdu l’emploi de manière involontaire ;
  • S’être inscrit auprès des agences Pôle Emploi dans l’année suivant la perte du travail ;
  • Rechercher activement un nouveau travail ou effectuer une action de formation ;
  • Être dans la capacité de travailler ;
  • Habiter en France métropole et département d’outre-mer.

 

Les démarches à effectuer auprès de Pôle Emploi ?

Si une personne correspond aux conditions imposées, elle pourra alors bénéficier des droits d’allocations. Pour cela, il est primordial de s’inscrire sur le site officiel de Pôle Emploi. Pour toute personne n’ayant pas accès à internet, il existe des bornes libres d’accès dans les agences. Par la suite, Pôle Emploi avance un entretien à caractère obligatoire et c’est à ce rendez-vous que la demande d’allocation doit être effectuée.

 

Abandon de poste et indemnité : comment ça se passe ?

Peut-on toucher le chômage après un abandon de poste ?

Lors d’un abandon de poste, le contrat de travail peut être suspendu et non résilié. Dans ce cas, le salarié se retrouve encore sous le contrat de son employeur. Avec un contrat, une personne n’est pas considérée comme au chômage. Ainsi, elle ne peut pas toucher d’allocations chômages. Néanmoins, passés les 2mois accordés, la rupture du contrat est définitive. L’allocation chômage est alors perçue.

 

Est-il possible de toucher les indemnités de licenciement pour abandon de poste ?

En cas de licenciement par faute simple, l’employeur peut bénéficier des indemnités de préavis, de licenciement, ainsi que de congés payés. En ce qui concerne le licenciement par faute grave (tout savoir sur le licenciement pour inaptitude par ici), l’employé perd ses droits concernant le préavis et le licenciement, mais il pourra tout de même toucher l’indemnité de congés payés.

 

 

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
ALSAECI RECOMMANDE
Nous suivre
Top actus

Découvrez les articles les plus lus sur notre blog

Actualité de l’entrepreneuriat et de la formation Societal