Le TCO n’est pas un acronyme assez courant au quotidien. Il s‘agit d’une abréviation anglophone qui signifie Total Cost of Ownership. En effet, le TCO est une sorte d’évaluation qui représente le coût global d’un bien ou d’un service tout au long de son cycle de vie. Cette somme totale englobe généralement les coûts directs ainsi que les coûts indirects générés par l’utilisation de ce bien ou de ce service. Pourquoi est-il nécessaire de le calculer ? Quel est l’impact du TCO sur la rentabilité ? Retrouvez tous les détails sur le TCO dans cet article.

TCO : quel est son origine ?

Le coût total de possession n’est pas une méthode récente. C’est un concept qui a existé depuis le temps de Napoléon selon certains experts. A l’époque, ce cout a été utilisé par les ingénieurs qui ont été chargés de calculer l’efficacité de leurs engins en évaluant leur durée de vie ou encore les réparations capitales. Au fil du temps, l’usage du TCO a pris de l’ampleur mais il faut attendre jusqu’à la fin des années 90 pour qu’il soit entièrement normalisé. En effet, c’était le ministère de la Défense des Etats-Unis qui a réellement formalisé l’approche en réalisant une évaluation de l’ensemble des coûts lié à un programme de défense. A partir de là, le TCO est devenu une méthode qu’on utilise presque partout notamment dans les industries afin de savoir le coût de production, les marges ainsi que les prix de vente.

TCO : qu’est-ce que c’est ?

total cost ofownership

Le TCO ou Total Cost of Ownership veut dire Coût Total d’Acquisition. D’une manière générale, le TCO est une méthode qui consiste à étudier le coût réel d’un bien ou d’un service impliquant les coûts directs ainsi que les coûts indirects. En d’autres termes, le TCO se définit comme le coût global d’acquisition, de possession, d’utilisation et de gestion d’un actif au cours de son cycle de vie. Quand on dit coûts directs, cela prend en compte le prix d’achat du bien. Les infrastructures utilisées pendant l’installation font également partie des coûts directs tout comme les aménagements. Concernant les couts indirects, ce sont en fait les coûts cachés. Les coûts indirects englobent principalement les formations, les frais de maintenance ou encore la consommation d’énergie.

Quels sont les atouts du TCO ?

Pour créer de la valeur, rien de mieux que l’utilisation du Coût Total d’Acquisition. C’est une stratégie qui possède de nombreux bénéfices pour les entreprises. A commencer par son intérêt pour les négociations avec les fournisseurs. En outre, utiliser le TCO permet une excellente optimisation des coûts indirects pour empêcher le gaspillage. L’intérêt du TCO réside également dans sa participation à la prise de décision pour des négociations d’internalisation. Un autre avantage du TCO : améliorer la performance financière à long terme. L’estimation du coût de possession ou le TCO permet ainsi de permettre le calcul et l’analyse de la rentabilité financière d’un projet.

Comment calculer le TCO ?

calcul tco

Le calcul du Coût Total d’Acquisition ne se fait pas toujours de la même manière. En effet, tout dépend du produit ou du service. Le TCO d’un ensemble de solutions informatiques par exemple est différent du calcul du TCO d’un concessionnaire automobile. Pour calculer le TCO, il y a huit éléments qui entrent en jeu dont le premier n’est d’autre que le prix d’achat. Par la suite, le TCO comprend le coût induit qui englobe le transport, l’emballage ou encore la douane. Un autre élément de calcul : le coût d’acquisition qui concerne le fonctionnement du service d’achat. Pour le coût de possession, cela touche la gestion des stocks. Quant au coût de maintenance, il inclut l’entretien ainsi que les pièces détachées. Les trois derniers éléments sont, le coût de non qualité, le coût d’utilisation et le coût de retrait.