Alsaeci

Est-il obligatoire d’avoir un expert-comptable pour son entreprise ?

L’expert-comptable, en sa qualité de technicien, a pour mission de gérer la comptabilité et les comptes des entreprises et autoentrepreneurs. Au-delà de la comptabilité, un expert-comptable est aussi amené à conseiller les dirigeants sur la gestion de leur business. Ces conseils peuvent être de nature fiscale, juridique, mais aussi sociale. En France, aucune loi ne rend obligatoire le recours à un expert-comptable. Il est cependant fortement recommandé de collaborer avec ce professionnel.

Les missions de l’expert-comptable

Un expert-comptable peut opérer seul ou en cabinet. Quel que soit son statut, il intervient dans tout type d’entreprise et est aussi habilité à gérer la comptabilité des micros et autoentreprises. Cet expert peut également s’occuper d’associations ou d’organisations. Il est un professionnel multitâche qui intervient à différents niveaux de la vie administrative d’une entreprise.

Gestion comptable de l’entreprise

La première et principale mission d’un expert-comptable est de gérer, vérifier et traiter la comptabilité de ses clients. Que ce soit un professionnel indépendant ou opérant au sein d’une équipe, comme le cabinet Osmose, expert-comptable, il est mandaté pour maintenir les journaux comptables à jour. Il existe différents journaux, dont le journal des ventes, des achats et de trésorerie. Ils permettent de suivre de façon chronologique les opérations de comptabilité.

Un expert-comptable gère également les comptes annuels. En reprenant les données des journaux comptables, le technicien établit les comptes annuels obligatoires de l’entreprise à la fin de l’année en cours. Pendant ce processus, il réalise l’examen limite des comptes, afin de démontrer que tout est en ordre et que la comptabilité ne comporte aucune erreur.

Une entreprise qui gère elle-même sa comptabilité, peut faire appel à un expert-comptable pour réaliser un audit des comptes annuels. Cette mission consiste à attester de la régularité et de la véracité des comptes de la société.

Les missions comptables de l’expert se concluent par la notion de conseil. Ils sont en effet à l’écoute des entreprises pour les aider à comprendre la comptabilité, à les aiguiller en cas d’erreur et à les informer des obligations légales ainsi que de leurs modifications.

missions expert comptable

Gestion juridique et fiscale

Dans le cadre d’un suivi de créateur de société ou d’autoentrepreneur, l’expert-comptable est là pour aider au choix de la forme juridique (SAS, SARL, SASU, EURL, etc.) la mieux adaptée à son client. Dans le cadre d’une création de société, il pourra être mandaté pour écrire les statuts et monter le dossier d’immatriculation. Il assure également le secrétariat juridique des entreprises.

C’est aussi lui qui est sollicité pour gérer la fiscalité des sociétés. Il se charge alors d’effectuer les déclarations fiscales auprès des services du gouvernement et d’intervenir en cas de contrôle.

Gestion sociale

Grâce à ses qualités techniques et à ses connaissances, un expert-comptable peut aussi s’occuper de l’établissement des fiches de paie et apporter une aide aux Ressources Humaines. Il pourra réaliser les déclarations sociales de l’entreprise, ainsi qu’un audit des faits sociaux relatifs à l’activité. Là aussi, l’expert a un rôle de conseiller dans les affaires sociales de son client.

Les obligations d’engagement d’un expert-comptable

La loi n’oblige pas les entreprises à avoir un expert-comptable et beaucoup d’entre elles décident d’internaliser leur processus de comptabilité. C’est la même chose pour les autoentrepreneurs qui sont nombreux, surtout lorsqu’ils débutent, à gérer leur comptabilité par eux-mêmes.

Pour les entreprises qui souhaitent en revanche externaliser leur comptabilité, il sera alors obligatoire de passer par un expert-comptable qui est le seul habilité à cette tâche. Dans certains cas, il est même souvent demandé aux entreprises BIC et BNC adhérentes à un centre de gestion d’engager un expert-comptable.

Si une société engage une personne qui n’est pas titulaire d’un DEC (Diplôme d’Expertise Comptable) pour gérer sa comptabilité, elle se met dans l’illégalité et s’expose à des sanctions. Cette personne sera alors considérée comme exerçant illégalement la profession d’expert-comptable.

Les avantages pour une entreprise de collaborer avec un expert-comptable

Même s’il n’est pas obligatoire d’en engager, avoir recours à un cabinet d’expert-comptable est une condition presque nécessaire pour les entreprises.

Le niveau d’expertise

Puisqu’un expert doit obligatoirement avoir un DEC, vous serez alors assuré d’avoir une personne qualifiée pour ce poste et ayant un niveau d’étude élevé. Ce diplôme s’obtient en effet après un Bac +5 et 3 ans de stage rémunéré. Vous collaborerez alors avec un expert muni d’un Doctorat pour vous épauler dans votre business. Internaliser votre comptabilité vous amènera forcément à recruter un simple comptable avec beaucoup moins d’expertise et d’expérience.

 cabinet d'expert-comptable

Les diverses fonctions de l’expert-comptable

Un comptable en interne est un avantage dans le sens où il ne gère que cette tâche et sera alors concentré sur celle-ci pour l’exécuter correctement. Un expert-comptable sera en revanche multifonction puisqu’il peut vous aider à d’autres niveaux que la comptabilité, comme nous l’avons vu précédemment. Il sera alors compétent pour gérer convenablement vos journaux comptables, votre fiscalité et vos démarches sociales. C’est-à-dire qu’au lieu d’engager 3 ou 4 salariés différents, vous faites appel à une seule et même personne.

De la sorte, en tant que dirigeant, vous avez alors moins de personnes à suivre et ainsi plus de temps à consacrer à votre propre activité. Vous pourrez également déléguer plus de tâches, puisque l’expert-comptable sera ensuite là pour vous conseiller et veiller à leur bonne réalisation. Il sera également en mesure de vérifier la véracité de vos documents fiscaux, même si la gestion de ceux-ci est confiée à un salarié de l’entreprise. Il sera alors comme une vérification supplémentaire et vous bénéficierez d’un business serein.

L’expert-comptable pour un freelance

Un autoentrepreneur qui en a les moyens peut solliciter l’aide d’un expert-comptable. Celui-ci pourra l’épauler dans la gestion de ses comptes et dans les déclarations qu’il doit faire à l’URSSAF. Bien que le bilan comptable de fin d’année ne soit pas obligatoire pour un freelance, le recours à un expert permet de se mettre à jour et de déléguer des tâches chronophages. Si la microentreprise tend à évoluer en EURL ou SASU, l’expert-comptable pourra alors l’aider à choisir le statut adapté et à établir les démarches officielles.

Facebook
Twitter
LinkedIn