Alsaeci

Les formations chez les sapeurs-pompiers

Les sapeurs-pompiers ont plusieurs missions à charge. Il leur revient notamment de s’occuper des accidents de différents ordres en faisant preuve de promptitude. L’endurance et la réactivité sont d’autres qualités qu’ils doivent posséder. À l’instar de tous les métiers, celui-ci nécessite le suivi d’une formation adéquate. Quelles sont donc les formations que vous devez suivre pour devenir sapeur-pompier ?

Les formations classiques pour devenir sapeur-pompier

Le métier de sapeur-pompier se classe en plusieurs catégories. Selon la branche qui vous intéresse, vous pourrez suivre la formation qui convient. Gardez cependant à l’esprit que, quelle que soit la formation choisie, il est important que vous disposiez de bonnes conditions physiques.

Pour le pompier volontaire

Pour devenir pompier volontaire, vous pourrez suivre une formation donnée à ce titre par les Services départementaux d’Incendie et de Secours (SDIS). Grâce à celle-ci, vous serez évalué et recevrez le brevet de jeune sapeur volontaire.

Pour le sapeur-pompier professionnel

Pour devenir sapeur-pompier professionnel, il vous faudra passer un concours externe de recrutement si vous êtes titulaire d’un CAP ou du DNB. Consultez les sites adéquats et retrouvez les informations sur le concours niveau caporal SPP de 2021 si cette formation vous intéresse. Par ailleurs, les jeunes sapeurs volontaires peuvent à l’issue de la première formation suivre celle-ci. Pour ce faire, ils n’auront pas besoin de présenter un quelconque diplôme, mais il leur faudra passer le concours externe.

Si vous possédez un bac+2, vous pouvez prétendre au concours externe de sapeur-pompier professionnel grade lieutenant ou officier. Si vous réussissez ce concours, il vous faudra suivre une formation sur 10 semaines à l’École Nationale Supérieure des Officiers de Sapeurs-Pompiers (ENSOSP). Si par contre, c’est le poste de sapeur-pompier professionnel capitaine qui vous intéresse, le concours externe pourra être passé si vous êtes titulaire d’un bac+3.

les formations pour devenir sapeur-pompier

Pour les pompiers militaires

Pour prétendre au titre de pompier militaire, il vous faut obligatoirement posséder un diplôme scolaire. Il peut s’agir d’un bac+3 ou encore du DNB. Cette condition remplie, vous passerez des examens psychotechniques et un entretien de motivation pour être retenu.

Les spécialités chez les sapeurs-pompiers

Un peu comme pour tous les corps de métiers, certaines spécialités existent chez les sapeurs-pompiers. Ainsi, vous pouvez étendre votre formation en choisissant parmi celles proposées. Vous aurez le choix entre plusieurs spécialités.

Le Groupe de Reconnaissance et d’Intervention en Milieu Périlleux (GRIMP)

Vous pouvez accéder à cette spécialité en tant que sapeur-pompier volontaire ou professionnel. Il vous faudra pour cela faire une demande auprès du SDIS. D’autres conditions sont cependant à remplir pour que votre nom figure sur la liste départementale d’aptitude opérationnelle. Le suivi de la formation de base en fait notamment partie. De même, il est essentiel que vous ayez suivi un entraînement collectif annuel de 10 exercices, dont 5 au moins dans une unité GRIMP.

Vous devez également réussir le test annuel du Guide national de Référence. Si vous remplissez toutes ces cases, vous pourrez suivre la formation de spécialisation. Au cours de cette dernière, il vous sera enseigné plusieurs techniques. Vous apprendrez par exemple les techniques d’avancée en cordée, de sauvetage ou encore les techniques d’équipement des sites.

Cellule Mobile d’Intervention Chimique (CMIC)

Cette spécialité a été créée pour gérer les risques chimiques. Si vous désirez orienter votre formation de sapeur-pompier dans ce sens, commencez par vous renseigner quant à son existence dans votre département. Si tel est le cas, vous pourrez déposer votre candidature dans votre SDIS. Après cela, vous pourrez suivre les formations Risques Chimiques RCH 1, 2, 3 et 4.

L’Unité cynotechnique

Cette spécialité assez particulière vous permet de devenir conducteur de chiens. Si vous suivez cette formation, vous subirez une réévaluation chaque année. Au sein de cette spécialité, vous aurez le choix entre trois niveaux. Nous avons en premier la compétence équipier qui est acquise avec le CYN 1. À la fin de ce premier niveau, vous devrez disposer de deux aptitudes. La première est celle de conducteur de chiens des décombres. La seconde est celle de recherche des personnes disparues.

Le deuxième niveau est celui de chef d’équipe et correspond au CYN 2. Ici, vous serez à la tête d’une équipe d’intervention et vous serez en charge de la diriger. Cette même compétence vous donne la possibilité de donner des formations et d’encadrer des entraînements. Le dernier niveau de cynotechnique CYN 3 est celui qui vous confère le titre de conseiller technique départemental ou de zone selon le lieu de formation.

Vous pouvez lire également : comment préparer les fleurs avant une livraison ?

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn