jeudi 26 novembre 2020

En France comme en Europe, 25% des faillites des entreprises sont dues à des impayés. Dans ce contexte et d’autant plus en période de crise, la nécessité de contracter une assurance-crédit s’impose. Pour les PME qui traitent sur les marché BtoB, cette solution offrent d’ailleurs bien plus de services que le simple recouvrement de créances. Explications.                                                       

Qu’est-ce qu’une assurance-crédit pour PME ?

Le défaut de paiement des débiteurs peut souvent entrainer une défaillance en chaine au sein de l’entreprise et parfois même conduire vers la faillite. En effet, comment honorer ses propres factures ou acheter du stock ou des matières premières quand les clients ne paient pas ? La trésorerie est mise à mal tout comme la santé financière globale de l’entreprise. L’assurance-crédit est une solution de choix pour anticiper ces problèmes car elle protège au maximum les entreprises contre le risque d’impayé.

Comment fonctionne une assurance-crédit ?

Pour décrire simplement ce service, un contrat d’assurance-crédit PME encadre une relation tripartite entre un assureur, une entreprise et ses débiteurs. Tandis que les deux premiers sont tenus par une relation contractuelle, il n’existe pas de relation commerciale entre les débiteurs et l’assureur. Ce dernier doit juste vérifier la solvabilité du potentiel débiteur au moment où il engage une relation commerciale ou contractuelle avec l’entreprise assurée. Bien-sûr, l’assureur se charge aussi du recouvrement de créances le cas échéant mais ce n’est pas tout…

En France, seuls 10%, des entreprises de plus de 10 salariés possèdent aujourd’hui une assurance-crédit.

Les 3 principaux services de l’assurance-crédit pour PME

Accorder des délais de paiement à ses clients est monnaie courante dans le quotidien d’une entreprise. Mais cette habitude, qui s’explique par cet éternel souci de préserver de bonnes relations commerciales, amène souvent les dirigeants à mettre en péril l’équilibre financier de leur propre entreprise. Une solution d’assurance-crédit pour PME intervient alors en soutien afin de prévenir les risques sans entacher le bon développement commercial de la société.

1- Vérifier la solvabilité des prospects et clients

Le premier niveau de service offert par l’assurance-crédit est l’accompagnement en amont des transactions. Lorsqu’une entreprise s’apprête à contracter, elle peut interroger son assureur sur un risque d’impayé potentiel. Celui-ci analyse la situation financière du prospect ou du client et transmet son évaluation accompagnée de son accord ou refus. En cas d’acceptation, les garanties de l’assureur sont précisées ainsi que le coût de l’assurance-crédit. L’entreprise assurée peut donc ensuite librement arbitrer sur le fait d’accorder ou non des délais de paiement à ce client en ayant toutes les informations utiles à cette prise de décision.

2- Gérer le recouvrement de créance

Bien que la solvabilité financière des prospects ou clients aient été vérifiée, le risque d’impayés demeure toujours. Le deuxième objectif de l’assurance-crédit pour PME vise donc à protéger la trésorerie de l’entreprise assurée en recouvrant les créances plus rapidement qu’un service comptabilité. Dans les faits, l’entreprise peut solliciter son assureur afin qu’il se charge de la procédure de recouvrement précontentieux ou contentieux à sa place. Cette démarche peut se faire à tout moment, que la créance soit couverte ou non par l’assurance-crédit. Beaucoup d’énergie et de stress sont ainsi épargnés aux dirigeants. En sollicitant rapidement son assureur, la trésorerie de la PME est aussi beaucoup mieux préservée.

3- Verser des indemnités

Si malgré la procédure de recouvrement, la créance n’a pu être en partie ou totalement récupérée, l’assurance-crédit va verser des indemnités à son client. Cette indemnisation peut s’élever jusqu’à 90% de la créance. Notez qu’une franchise s’applique toujours. Portez une attention toute particulière aux garanties de votre assurance-crédit PME ainsi qu’au taux de couverture lorsque vous contractez.

Sachez également que l’assureur, qui veille en permanence, peut aussi réajuster le montant de l’encours garanti si la situation financière d’un prospect ou client se détériore dans le temps. En transmettant cette alerte à l’entreprise assurée, cette dernière peut choisir d’adapter les modalités de paiement de ce client ou bien de cesser toute relation commerciale avec lui.

Assurance-crédit pour PME, bien au-delà de la couverture des impayés…

Import/export, fourniture de prestations intellectuelles, vente de marchandises, transport de biens, artisanat… Chaque secteur d’activité comporte ses propres challenges, sans compter les contraintes liées au statut juridique ou les spécificités complexes des marchés internationaux. Face à cette diversité, les solution d’assurance-crédit se sont donc sophistiquées afin de pouvoir répondre aux besoins des entreprises de toutes les tailles, de la PME à la grande multinationale.

Prenons pour exemple l’assurance-crédit PME et ETI de Coface, TradeLiner. Elle offre un package de services à la carte pour donner encore plus de flexibilité et de justesse à ses contrats d’assurance :

  • Couverture des impayés en cas de catastrophe naturelle
  • Garantie sur les créances générées par les filiales basées en Europe
  • Couverture des avances payées aux fournisseurs et qui sont devenues irrécupérables
  • Garantie sur les coûts liés à la fabrication de produits si le client final fait faillite
  • Souscription de garanties complémentaires pour les clients à risque mais aussi à gros potentiel

Une assurance-crédit PME est un véritable atout pour le développement de votre entreprise : vous pérennisez vos relations commerciales, vous gagnez plus facilement la confiance des banques et investisseurs, vous protégez votre trésorerie… Ne manquez pas de discuter dans le détail de vos besoins avec votre assureur afin de choisir la solution optimale, celle qui vous permettra de mener vos transactions l’esprit tranquille.