Alsaeci

Quels sont les différents métiers de la gendarmerie ?

Les gendarmes veillent à la sécurité des biens et des personnes. Il s’agit d’un métier qui requiert avant tout un sens de l’engagement et de l’honneur. Par ailleurs, ce métier passionnant possède des déclinaisons beaucoup plus spécifiques, allant du contrôle routier aux différentes enquêtes judiciaires.

Chaque année, la Gendarmerie Nationale Française recrute de nouvelles compétences pour compléter leur rang. Si cet univers assez particulier vous passionne, découvrez dans cet article toutes les facettes des métiers de la gendarmerie et les différentes possibilités pour y accéder. Vous découvrirez également les concours d’admission et les qualités requises pour l’exercice de cette profession.

Métiers de la gendarmerie : quelles missions ?

Un gendarme est une personne qualifiée et choisie parmi tant d’autres pour se mettre au service du pays. Il doit avoir passé un ou plusieurs examens officiels pour intégrer une brigade. Bon nombre d’entre eux ont décidé de suivre une préparation au concours SOG afin de maximiser leurs chances de réussir le concours de sous-officier de gendarme interne ou externe.

C’est à travers cette préparation que l’apprenti gendarme prend connaissance des missions à remplir durant son métier. En général, il apprend comment il doit agir en vue d’assurer l’ordre public et de veiller à ce que la justice soit respectée à travers le pays. Aujourd’hui, il est possible de bénéficier d’une préparation intensive aux oraux et aux écrits afin de mettre toutes les chances de son côté lors des concours pour intégrer la gendarmerie.

Les missions d’ordre public

Les missions d’ordre public regroupent toutes les activités visant à maintenir la sécurité des personnes et des biens. Cela signifie qu’un gendarme a pour obligation de venir en aide aux personnes en danger. Il doit également veiller à ce que les propriétés publiques soient protégées. En outre, il effectue des patrouilles dans les lieux publics et durant les rassemblements particuliers pour éviter toutes sortes d’incidents.

D’ailleurs, il existe ce que l’on appelle « Gendarmerie mobile ». Celle-ci intervient principalement dans les manifestations publiques. Elle peut aussi rejoindre les forces de l’ordre durant les missions anti-terrorisme. Un gendarme peut aussi être amené à assurer la sécurité des personnalités importantes.

Pour faire plus simple, les missions d’ordre public et de sécurité se résument au maintien et au rétablissement de l’ordre.

gendarmerie gendarme métier

Les missions de police judiciaire

Ce genre de mission représente environ 40 % des activités quotidiennes de la Gendarmerie Nationale. Les missions de police judiciaire consistent, entre autres, à surveiller et à démasquer les réseaux de trafic de stupéfiants. Dans le cadre d’une mission judiciaire, un gendarme peut aussi participer aux diverses enquêtes criminelles. Il procède à la recherche de preuves fiables et de tous les renseignements utiles à l’enquête judiciaire. C’est à lui d’écouter les suspects et de rédiger des rapports détaillés par la suite.

Les différents métiers de la Gendarmerie Nationale

Comme au niveau de toute autre institution militaire, les métiers de la Gendarmerie Nationale sont classés par grades.

Le sous-officier

Il s’agit d’un militaire chargé d’assurer la sécurité publique. Il peut très bien être au service des unités nationales ou partir en mission à l’étranger. Une fois diplômé, il peut se présenter en tant que gendarme mobile, garde républicain ou encore gendarme départemental.

L’officier

L’officier de gendarmerie est considéré comme un cadre opérationnel de la sécurité. Il peut assurer différentes missions à responsabilité. Il peut exercer ses fonctions aussi bien en métropole qu’en outre-mer. D’une manière générale, un officier de gendarmerie peut œuvrer dans différentes branches, notamment le maintien de l’ordre, la sécurité routière, la sécurité publique ou encore la police judiciaire.

Les différentes affectations d’un gendarme

Sachez qu’un gendarme peut être affecté dans différentes unités. On peut par exemple citer :

  • l’unité territoriale,
  • l’unité de maintien de l’ordre qui regroupe la gendarmerie mobile,
  • l’unité d’intervention : GIGN, PSPG ou encore PSIG,
  • l’unité de la police de la route qui rassemble les gendarmes départementaux, les pilotes de voiture rapide d’intervention ainsi que les motocyclistes,
  • l’unité de la police judiciaire : ce département regroupe les gendarmes de l’IRCGN, N’Tech ou encore ceux en unité de recherches,
  • l’unité de prestige de la garde républicaine (fantassin, motocycliste ou encore cavalier),
  • l’unité spécialisée : ce service rassemble les gendarmes spécialisés dans un domaine d’activité spécifique, notamment les interventions maritimes, aériennes, nautiques ou maritimes. Il regroupe également les gendarmes affectés au département d’armement, les maîtres-chiens ou encore les spécialistes des SIC.

Comment accéder aux métiers de la Gendarmerie Nationale ?

gendarmerie nationale

Pour rejoindre les rangs de la Gendarmerie Nationale, il est important de passer des concours externes. Par ailleurs, des concours internes sont organisés pour ceux qui souhaitent gravir les échelons et changer de grade durant leur carrière. Il est également possible pour un gendarme de changer d’unité. Bien évidemment, il peut suivre des formations internes pour se spécialiser dans un autre domaine. Ainsi, les métiers de la Gendarmerie Nationale sont loin d’être monotones. Il est possible d’évoluer et de se constituer une véritable carrière.

Métier de gendarme : quels sont les critères d’éligibilité ?

Les qualités requises pour devenir gendarme dépendent entièrement du type de concours que vous voulez passer. Certains concours ne nécessitent pas de diplôme précis. C’est par exemple le cas de la sélection pour devenir Gendarme Adjoint Volontaire. Par ailleurs, l’accès à d’autres métiers tels que celui de Sous-officier de Gendarmerie requiert un baccalauréat au minimum.

Voici quelques conditions d’adhésion applicables à la plupart des concours d’entrée à la Gendarmerie :

  • avoir au moins 18 ans. Par ailleurs, certains concours comme la sélection de GAV est accessible dès l’âge de 17 ans,
  • avoir d’excellentes conditions physiques (visite médicale effectuée par la Gendarmerie Nationale),
  • avoir un casier judiciaire vierge.

Vous pourrez être amené à faire des tests écrits selon l’unité que vous souhaitez intégrer. C’est pourquoi il est nécessaire de suivre préalablement des cours de préparation. Pensez à vous renseigner un minimum sur les différentes facettes de la Gendarmerie Nationale et à étoffer vos connaissances générales.

Par ailleurs, l’entrée à la Gendarmerie requiert des qualités humaines comme le goût de la justice, l’esprit d’équipe, la résistance à la pression, un mental d’acier, le sens du respect, le calme, etc.

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn