Alsaeci

Une approche éco-responsable de la logistique est possible

Le secteur de la logistique poursuit son développement dans la sphère économique mondiale. Son essor est si fulgurant que les entreprises qui y évoluent doivent sans cesse développer leurs infrastructures pour suivre le rythme. Or, ce secteur fait partie des plus grands pollueurs dans le monde avec des milliers d’hectares bétonnés pour accueillir leurs usines, des matériels polluants et des infrastructures titanesques défrichant les localités. Mais cette image de pollueur de la logistique trouve de moins en moins de sens dans la société actuelle. Désormais, les acteurs principaux innovent et adoptent une démarche écoresponsable. Des initiatives sont menées pour limiter au mieux leur impact sur l’environnement. Par quels moyens se manifeste l’approche écoresponsable du secteur de la logistique ?

Le premier pas vers une logistique écoresponsable : réduire le suremballage et valoriser le recyclage

Dans le secteur de la logistique, les emballages sont utilisés pour transporter les marchandises et les colis d’un lieu à un autre. Ceux-ci représentent un coût considérable pour les usines et les e-commerçants, car ils sont classés dans la catégorie de matière première. Des constats nous révèlent que le secteur de la logistique est l’un des plus grands consommateurs de matière première telle que le papier, le plastique, mais aussi les cartons. Afin de limiter au mieux cet impact sur l’environnement, des chaînes de production mettent en place un système pour limiter le suremballage.

Des entreprises se spécialisent dans les solutions personnalisées pour adapter le contenu au contenant. Cette initiative limite la consommation d’emballages. Ici, la récupération et le recyclage sont au centre des préoccupations. En plus de réduire la surconsommation d’emballage, en l’adaptant à la masse volumique du contenu, il y a aussi l’aspect de la réutilisation. Cette approche plus écoresponsable est déjà mise en place dans le circuit de certaines chaînes logistiques. Si vous aussi vous envisagez d’œuvrer dans ce sens, découvrez ce que propose Clic Logistic en matière de solution logistique innovante pour vos activités.

Pour ce qui est du recyclage, cette initiative est devenue incontournable pour limiter les impacts environnementaux des entrepôts, des usines, des hypermarchés et de tous les acteurs du secteur de la logistique. Le plastique, les cartons et le papier sont donc collectés puis transformés pour être réutilisés.

logistique écoresponsable

Exploiter les infrastructures existantes

Les empreintes environnementales des chaînes de logistique sont souvent pointées du doigt. Les grandes usines et les entrepôts qui voient le jour dans les localités enclavées ou sur un terrain vague à proximité des villes ne sont pas sans conséquence. En effet, ces structures nécessitent une quantité non négligeable de matériaux de construction. Les sols sont en béton armé, ainsi que les parkings, les murs des édifices et les infrastructures monumentales. La majorité des matériaux de construction sont souvent néfastes pour l’environnement, sans compter que les structures dégradent le sol.

Afin de limiter ces travaux, il existe des alternatives plus écologiques. C’est le cas notamment des réaménagements des infrastructures existantes situées dans les localités d’implantation. Il s’agit d’une solution particulièrement écoresponsable, car cela évite le gaspillage. Au lieu de démolir des entrepôts abandonnés, ceux-ci peuvent être rénovés et transformés en usine.

Optimiser le stockage des entrepôts et rendre la logistique plus verte

Le stockage constitue un enjeu de taille dans l’approche écoresponsable de la logistique. S’il est mal organisé, il fait dépenser de l’énergie avec les va-et-vient incessants des machines et des ouvriers qui doivent déplacer des marchandises avec des engins. Cela revient à augmenter la consommation énergétique des entrepôts déjà qualifiés d’énergivores. Dans un souci écologique, il faut veiller à bien aménager le stockage pour limiter le transport des machines.

L’optimisation du système de stockage en entrepôt s’appuie sur différentes méthodologies, notamment l’agencement ABC pour mieux organiser les stocks. Ce système consiste à placer les marchandises selon leur date de péremption. Les produits avec les dates plus proches classés « A » sont faciles d’accès, et ainsi de suite jusqu’aux produits « C » ou plus, selon la hiérarchisation. Cette stratégie est courante dans les chaînes de logistique. Elle facilite la gestion des stocks (en savoir plus sur le code barre ean par ici), évite le gaspillage, fait gagner de l’espace et limite les déplacements des engins de transport.

Le poids des marchandises dans les entrepôts est un critère pour jouer sur l’agencement des espaces. Ces derniers sont aménagés avec des racks et des palettes qui accueillent les marchandises. Le poids de celles-ci est très variable, car certaines peuvent atteindre plusieurs tonnes. Afin de faciliter l’entreposage et l’extraction des produits sur les étagères, il faut placer les marchandises plus lourdes à la base des étagères (donc en bas). Les articles plus légers sont quant à eux à entreposer en hauteur. Cela facilite leur accès et réduit l’usage d’engins.

La gestion de la consommation énergétique entre aussi dans cette démarche d’optimisation de l’espace de stockage. Le but est de ne pas mobiliser des machines et des engins trop souvent. L’alimentation à l’énergie verte fait également partie des alternatives de plus en plus mises en œuvre pour une logistique plus écoresponsable.

Facebook
Twitter
LinkedIn