Alsaeci

Chaîne logistique : comment l’optimiser pour plus de rentabilité ?

La chaîne logistique (supply chain en anglais) rassemble les opérations allant de la production à la distribution d’un produit au client final. Sa gestion impacte largement le rendement de toute entreprise commerciale. L’optimisation de la supply chain permet d’accélérer le processus d’approvisionnement, de réduire les coûts de production, d’améliorer la productivité… Voici quelques conseils qui vous aideront à rendre votre chaîne logistique optimale pour plus de rentabilité dans votre entreprise.

Gestion du transport et pilotage des commandes : utiliser un logiciel TMS

L’évolution technologique et le développement du web ont créé de nouvelles habitudes de consommation, avec l’achat en ligne par exemple. Par conséquent, la chaîne logistique se complexifie davantage et sa gestion devient plus délicate.

Pour faire face aux défis de la supply chain à l’ère de l’accès à un marché mondial et de la livraison à domicile, l’usage d’un logiciel de gestion est essentiel. En l’occurrence, choisissez un TMS (Transport Management System), un logiciel qui s’adapte aux enjeux de la gestion de la chaîne logistique de nos jours.

Vous pouvez commander, suivre et évaluer toutes les opérations de votre supply chain grâce à un logiciel TMS adapté aux différents flux. Cet outil numérique vous servira à relier les commandes aux moyens de transport adéquats. Cela vous permettra de suivre en temps réel les marchandises pour vous assurer qu’elles se trouvent à l’endroit qu’il faut à chaque étape. Cet outil vous sera aussi utile pour tracer l’évolution des approvisionnements.

Grâce à un logiciel TMS, vous pourrez avoir une idée précise des coûts de production et des étapes les plus coûteuses. Cet outil vous permettra tout simplement de mieux gérer votre chaîne logistique.

Chaîne logistique : créer des groupes de clients

Pour l’optimisation de la supply chain de votre entreprise, nous vous conseillons de segmenter vos clients. Ainsi, vous aurez plus de données pour répondre aux besoins de chaque groupe de clients tout en faisant du bénéfice. Il n’est pas question de créer plusieurs supply chain, mais plutôt d’optimiser la seule afin qu’elle soit rentable. Si vous commercialisez plusieurs produits, l’idéal est d’organiser votre chaîne logistique en tenant compte des spécificités de chacun.

Pour segmenter les clients, vous pouvez passer par des méthodes traditionnelles comme les sondages, les enquêtes et les entretiens. Toutefois, nous vous recommandons l’usage d’un logiciel de gestion de base de données client.

Cet outil vous permet de collecter et d’analyser les informations sur les clients en toute facilité. Signalons que la segmentation des clients n’est pas incontournable. Vous n’en aurez pas besoin si la plupart de vos clients ont pratiquement les mêmes demandes.

Organiser les différents types de flux

chaine logistique logiciel tms

L’amélioration de la gestion de votre chaîne logistique passe par l’organisation de tous ses flux. Notons qu’il existe trois types de flux, à savoir :

  • les flux physiques,
  • les flux d’informations et
  • les flux administratifs et financiers.

Chaque type de flux doit être soumis à une gestion spécifique. Les flux physiques concernent les moyens de transport et la logistique utilisés à toutes les étapes de la supply chain. Ils se subdivisent en flux internes et en flux externes.

Les flux physiques internes ont rapport à toutes les opérations de production effectuées dans l’usine, l’atelier, l’entrepôt et/ou le magasin de l’entreprise. Quant aux flux physiques externes, ils regroupent les opérations relatives à l’approvisionnement en marchandises et à la distribution du produit au client final.

Les flux d’informations correspondent aux données générées par la chaîne logistique. Ils doivent être rassemblés dans une base de données. Ils peuvent être mis à profit, grâce à un logiciel TMS, pour identifier les atouts et failles de la supply chain. Enfin, les flux administratifs et financiers concernent les traitements appliqués à chaque étape du processus. Il s’agit des contrôles, les décaissements de fonds et autres.

Il est essentiel d’harmoniser ces 3 types de flux pour avoir une chaîne logistique homogène et simplifiée.

Optimisation de la chaîne logistique : diversifier les fournisseurs

Si vous décidez d’optimiser votre chaîne logistique, c’est sans doute pour réduire les coûts et accélérer le processus, entre autres. Pour y parvenir, veillez à ne pas dépendre d’un seul fournisseur. Le fait d’avoir plusieurs fournisseurs et de le faire savoir à ceux-ci créera entre eux une certaine concurrence. Chaque fournisseur voudra obtenir la totalité ou, à défaut, la plus grosse part du marché. Il sera plus disposé à la négociation de prix et/ou l’ajout de services supplémentaires.

La mise en concurrence des fournisseurs vous permettra de comparer les prestations et les prix afin de ne retenir que ceux qui favorisent l’efficacité de votre supply chain. Encore une fois, vous aurez besoin d’un logiciel TMS pour retracer les coûts de l’approvisionnement auprès des différents partenaires et les gains qui en découlent.

Bien aménager son entrepôt logistique

La gestion des stocks de marchandises occupe une place importante dans la chaîne logistique. Afin de réduire le temps de préparation des produits, aménagez convenablement votre espace de stockage. Pour cela, procédez avant tout au zonage en créant un cadre pour chacune des opérations telles que le chargement, le déchargement, l’entreposage et la préparation de commandes.

Ensuite, mettez en place un système de rangement ou d’adressage afin de gagner du temps lors des déplacements de marchandises. Vous pouvez faire de l’adressage fixe ou spécifique, en attribuant un code à chaque position.

Vous pouvez également faire de l’adressage avec stockage banalisé, en utilisant un logiciel de gestion d’entrepôt. Enfin, l’utilisation de la signalétique est nécessaire pour garantir la sécurité et faciliter la circulation dans l’entrepôt.

Faire du cross-docking

entrepot logistique

Selon le produit que vous vendez, vous pouvez faire du cross-docking. Ce mode d’organisation des commandes consiste à se passer du stockage en entrepôt pour distribuer directement le produit après approvisionnement chez le fournisseur.

Le cross-docking accélère les opérations et permet de boucler la chaîne logistique en un temps record. Avec cette option, le véhicule du fournisseur est conduit dans votre entreprise avec vos commandes et, éventuellement, celles d’autres partenaires.

Vous allez alors récupérer la quantité de marchandises commandées par la clientèle. Les marchandises devront être triées, identifiées et préparées pour être acheminées vers le distributeur. La distribution devra se faire le lendemain au plus tard. Avec le cross-docking, vous supprimez le besoin de stockage et ses contraintes. C’est l’un des meilleurs moyens d’augmenter les bénéfices sur un produit.

Réaliser le packaging au moment opportun

Pour accroître l’efficacité de votre supply chain, pensez à améliorer la gestion du packaging des produits. La tendance est aux emballages personnalisés selon les cibles. En effet, il est parfois nécessaire d’utiliser différents types d’emballages pour couvrir des exemplaires du même produit. Pour vous adapter à cette nouveauté sans en faire les frais, retardez au maximum le packaging.

Autrement dit, ne différenciez pas les produits avant de les stocker, mais plutôt lors de la préparation en vue de la distribution. Cette astuce vous permettra de ne pas gaspiller des emballages en les changeant en fonction des demandes. En conséquence, vous ferez des économies sur le budget consacré à la gestion de la chaîne logistique.

Chaîne logistique rentable : s’adapter à l’évolution du marché

La satisfaction du client doit être au cœur de la stratégie de gestion de votre chaîne logistique. La concurrence est de plus en plus rude dans tous les domaines. Les clients n’hésitent pas à passer d’une entreprise à une autre entreprise pour des questions de livraison par exemple. Vous devez donc adapter votre supply chain aux enjeux du dernier kilomètre. Suivez l’évolution du marché et renseignez-vous sur les techniques et outils d’optimisation logistique que vous ignorez.

N’hésitez pas à adapter vos analyses à la conjoncture. Un logiciel spécifique peut vous servir, par exemple, à déterminer les besoins actuels et les objectifs de chaque étape de la supply chain. Il sera nécessaire d’établir un planning de prévisions qui vous servira à prendre les mesures idoines.

Facebook
Twitter
LinkedIn