Alsaeci

Zoom sur le métier de chiropracteur

Alors que 90 % des Français se plaignent de mal de dos, seulement 8 % d’entre eux ont recours à la chiropraxie. Réalisée par un chiropraticien également appelé chiropracteur, la chiropraxie est l’art d’ajuster les articulations mal alignées, notamment celles de la colonne vertébrale. Que fait un chiropracteur ? Quelles sont ses missions? Quel est son salaire ? Comment devenir chiropraticien ? Quelle est sa rémunération ? Découvrons ensemble l’essentiel à connaître sur ce métier encore méconnu du grand public.

Le rôle du chiropracteur

Le chiropraticien est un professionnel de la colonne vertébrale. Il diagnostique, traite et prévient les troubles mécaniques du système musculo-squelettique. Son rôle consiste également à identifier les effets de ces troubles sur le fonctionnement du système nerveux et le bien-être de la personne qui le consulte. Le chiropracteur se charge de réaligner manuellement la colonne vertébrale et d’ajuster d’autres articulations. Dans la pratique du métier, différents outils permettent aux patients de voir leurs douleurs articulaires soulagées. Il s’agit notamment de sangles, d’inserts de chaussures et d’appareils orthopédiques.

Les chiropraticiens traitent une large gamme de troubles musculo-squelettiques, tels que les maux de dos, les douleurs au cou et les maux de tête. La manipulation vertébrale est le principal traitement utilisé par les chiropraticiens. C’est une thérapie qui consiste à utiliser les mains pour déplacer une articulation au-delà de son amplitude de mouvement habituelle. Une pression manuelle est appliquée sur la colonne vertébrale à l’aide de différentes techniques et mouvements. Ces mouvements peuvent provoquer un craquement ou un « pop » audible.

En plus de la manipulation vertébrale, les chiropraticiens peuvent inclure d’autres traitements, tels que la relaxation, la stimulation et le traitement chaud et froid. Pour finir, ils peuvent aussi fournir des conseils diététiques et de perte de poids aux personnes qui viennent les consulter.

Les différentes spécialités d’un chiropracteur

Comme d’autres professions médicales, le chiropraticien peut se spécialiser dans un domaine particulier. Il peut ainsi se professionnaliser en médecine sportive, en orthopédie ou pédiatrie. Aujourd’hui, on distingue des chiropracteurs sportifs, adultes, séniors, pour bébés et enfants.

Les chiropracteurs s’occupent également des femmes enceintes. En France, comme ailleurs dans le monde, 50 % des femmes enceintes souffrent de maux de dos. La grossesse est par ailleurs marquée par de véritables bouleversements posturaux, physiologiques et hormonaux chez la femme enceinte. Les soins de chiropraxie avant l’accouchement aident par exemple la future mère à prévenir ou à surmonter les douleurs dorsales, celles des hanches et celles localisées au niveau des articulations. Bénéficier de soins de chiropraxie par un chiropracteur pour femme enceinte durant la grossesse facilite également l’accouchement.

L’intervention du chiropraticien pour femme enceinte permet par exemple de retourner plus facilement un bébé positionné en siège. Chez certaines femmes, l’accouchement et l’allaitement modifient la structure du corps. La chiropraxie intervient aussi pour corriger les mauvaises postures et évite également les risques de lésions sur le nouveau-né.

chiropracteur Toulouse soulager maux

Les missions et responsabilités du chiropraticien

Dans la pratique du métier, le chiropraticien a l’obligation d’accomplir certaines missions et d’assumer des responsabilités. Le chiropraticien doit par exemple utiliser l’expertise musculo-squelettique pour traiter une grande variété de symptômes. Son intervention repose sur une vision holistique et naturopathique du fonctionnement du corps humain. En effet, selon l’approche biopsychosociale de travail, les dimensions spirituelle, physique et matérielle sont reliées par le système nerveux.

Bien que son travail repose sur une pratique manuelle, le chiropraticien s’appuie également sur des tests de diagnostic comme les radiographies. Cela lui permet de disposer de supports physiques pour parfaire son diagnostic et apporter un traitement efficace. L’exercice du métier de chiropraticien exige du spécialiste certaines compétences et habiletés, telles que le sens de l’écoute, la dextérité, ainsi qu’une bonne organisation. Il doit également s’organiser pour équilibrer sa vie professionnelle et familiale afin d’être un praticien efficace.

Comme beaucoup de professions médicales et paramédicales, le chiropraticien doit également rechercher les antécédents médicaux de ses patients. L’une de ses missions est par ailleurs de prodiguer des conseils utiles aux malades sur leur mode de vie et sur leur alimentation. Bien que les chiropraticiens fonctionnent de la même manière que les médecins de soins traditionnels, ils n’en sont pas. En cela, il y a parfois des limites dans les traitements qu’ils peuvent fournir. Cependant, ils ont la possibilité de référer les patients à d’autres spécialistes de santé si nécessaire.

Les avantages de la chiropraxie et le déroulement d’une consultation

Le principal atout de la chiropraxie qui motive les malades à consulter concerne l’arsenal de travail du praticien. En effet, son art lui permet d’éliminer manuellement les douleurs musculaires et sans chirurgie. Néanmoins, d’autres raisons justifient les demandes de soins chiropratiques.

D’abord, les soins chiropratiques permettent de prévenir certaines maladies. Consulter un expert en chiropraxie vous permet en effet de connaître l’état de votre système neuro-musculo-squelettique. Ensuite, ces soins renforcent l’immunité et favorisent le bien-être. Par exemple, les chiropracteurs fournissent des séances de relaxation pour vous permettre d’évacuer le stress accumulé. Il faut cependant faire plusieurs séances (6 à 9) chez un chiropraticien pour commencer à ressentir un véritable soulagement.

La première visite chez le chiropraticien débute généralement par une évaluation. Vous devez remplir une liste de questions liées à votre santé. Le professionnel paramédical voudra également connaître vos habitudes de sommeil, votre état physique et le régime alimentaire que vous suivez au quotidien. Il procèdera également à un examen physique. Votre posture, votre force musculaire, ainsi que la mobilité de vos bras et de vos jambes seront examinées par le chiropraticien. Selon les besoins, il jugera de la nécessité de réaliser une radiographie.

chiropracteur séance

Le parcours de formation du chiropracteur et l’exercice du métier

Légalisée depuis mars 2002 et réglementée en janvier 2011, la chiropraxie est exercée uniquement par un docteur en chiropratique. La formation dure en général cinq années et est davantage accessible aux bacheliers scientifiques. Ils sont formés aussi bien en France que dans l’Union européenne et aux États-Unis. Aujourd’hui, 6 à 7 chiropracteurs français sur 10 sont formés sur place. Cette formation est composée de cours pratiques et théoriques.

En troisième année, les étudiants effectuent des stages en milieu hospitalier, notamment en neurologie, en orthopédie, en rhumatologie et en imagerie. En cinquième année, ils réalisent un stage clinique de plusieurs mois dans l’un des centres de chiropraxie de l’IFEC (Institut Franco-Européen de Chiropraxie). Une fois le diplôme obtenu, les docteurs en chiropratique peuvent exercer partout dans le monde. En revanche, aux États-Unis, ils existent plusieurs centres et instituts de formation en chiropraxie.

Le salaire d’un chiropraticien varie en fonction de ses honoraires et de sa renommée. Une consultation chez un chiropraticien coûte généralement entre 40 et 70 euros. En moyenne, ce professionnel paramédical gagne en moyenne 3 119 euros bruts par mois. Par contre, le salaire minimum observé est de 781 euros par mois. Si le professionnel a une grande notoriété, il peut atteindre les 5 456 euros bruts mensuels.

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn