Alsaeci

Comment mieux gérer la trésorerie de votre start-up ?

Avoir une entreprise en pleine croissance est une bonne chose pour chaque entrepreneur. Encore faut-il que la trésorerie soit gérée correctement. Il s’agit en effet d’un point essentiel au succès d’une start-up, mais qui est souvent négligé par les dirigeants. Il faut cependant se rappeler que personne n’est à l’abri des imprévus. Une mauvaise gestion de la trésorerie peut engendrer de lourdes conséquences comme se retrouver submergé par les dettes ou pire, faire faillite. Heureusement, il existe de nombreuses façons d’optimiser la gestion de la trésorerie d’une start-up.

Comprendre l’importance d’une bonne gestion de la trésorerie

Le premier pas vers une meilleure gestion de la trésorerie est la compréhension de son importance. Bien souvent, les entrepreneurs consacrent tout leur temps à l’activité principale de la start-up, sans se soucier de la trésorerie. Or, cette dernière ne devrait en aucun cas être négligée, car elle concerne la somme d’argent dont l’entreprise dispose pour faire avancer les affaires. La trésorerie d’une entreprise est dite positive quand les ressources monétaires peuvent couvrir les charges et les dépenses tout en générant des bénéfices. Dans le cas contraire, elle est dite négative et on comprend vite la nécessité d’une meilleure gestion des finances.

La gestion de la trésorerie d’une start-up consiste à tenir compte de tous les encaissements (argent entrant) et les décaissements (argent sortant) effectués. En possédant et en analysant ces données, vous pourrez détecter facilement les éventuelles anomalies dans votre budget et y remédier. Il est également possible de prédire les prochaines sources de revenus et les futures dépenses indispensables. De cette manière, vous anticiperez plusieurs mois à l’avance les périodes difficiles et pourrez faire les ajustements financiers nécessaires pour affronter la situation.

Une bonne gestion de la trésorerie vous apporte de nombreux bienfaits en plus de la prévision des périodes creuses. Vous pourrez notamment mieux étudier le flux de trésorerie, c’est-à-dire les liquidités entrantes et sortantes pour avoir une idée précise de la santé financière de votre entreprise. Sur le long terme, bien gérer vos fonds vous permettra d’éloigner tous les risques de faire faillite et de booster la rentabilité de vos activités.

Utilisez un logiciel de gestion de trésorerie

Auparavant, les chefs d’entreprise et les directeurs financiers utilisaient deux outils pour la gestion de la trésorerie : le papier et les tableurs. Le premier s’avère imprécis et sujet à la perte des données tandis que le second est trop complexe à utiliser sans une initiation au préalable. Aujourd’hui, digitaliser la gestion de trésorerie est indispensable afin de profiter du gain de temps, de la précision des calculs et de la sécurité des informations. Il existe de nombreux logiciels de gestion comme Fygr, qui ont été conçus pour faciliter le suivi et la prévision des flux de trésorerie.

Pour commencer, vous devez synchroniser les comptes bancaires de votre entreprise avec le logiciel. La collecte des informations bancaires est effectuée en toute sécurité et dans le respect du RGPD (règlement général sur la protection des données). Une fois la synchronisation effectuée, le logiciel automatise tous les calculs et vous présente une vision globale du flux de trésorerie. Il vous sera d’une grande aide lorsque vous devez réaliser les bilans comptables et les comptes de résultats notamment. Le logiciel est également mis à jour en temps réel suivant les transactions bancaires effectuées.

logiciel de gestion de trésorerie

Le logiciel génère une arborescence de catégories et de sous-catégories que vous pourrez personnaliser. Celles-ci représentent l’ensemble des encaissements (créances clients, financements de la banque, apports des investisseurs, apports personnels, retours sur les crédits d’impôt, etc.) et des décaissements (achats de marchandises, rémunérations des salariés, taxes, remboursements de dettes, etc.). Il est aussi possible de filtrer les données pour analyser une sous-catégorie en particulier.

En plus du suivi de la trésorerie en temps réel, le logiciel établit pour vous un plan prévisionnel de trésorerie. Vous aurez un aperçu des potentiels flux pour les prochains mois. Celui-ci montre en détail les entrées et les sorties de liquidités pour chaque catégorie et sous-catégorie que vous avez créées. Il est également possible d’élaborer divers scénarios (investissement dans une action, perte d’un client, augmentation de salaire, etc.) en modifiant les chiffres dans les cellules du tableau prévisionnel. Le logiciel synthétisera un bilan de comptabilité sur les possibles états de vos finances en fonction des scénarios que vous testerez.

Toutes les fonctionnalités des logiciels de gestion de trésorerie ont été conçues dans l’optique de simplifier les tâches des trésoriers et de faciliter les prises de décisions financières grâce au suivi en temps réel, au plan prévisionnel et à l’élaboration de scénarios.

Évitez les retards de paiement

Il faut vous arranger pour que vos clients paient leurs factures dans les temps. Les retards peuvent vous sembler négligeables à première vue, mais avoir beaucoup de trous dans votre bilan de comptabilité peut vous mettre dans des situations financières délicates. Attention, cela ne veut pas dire que vous devez vous séparer des clients qui sont souvent en retard. Rappelez-vous qu’ils font quand même partie de vos sources de revenus.

L’astuce est d’adopter une stratégie de pénalisation pour chaque jour de retard. Pensez également à récompenser ceux qui règlent leurs factures à temps ou en avance pour inciter vos clients à toujours faire de même. Notez qu’il est obligatoire de mentionner dans vos CGU (conditions générales de vente) chaque changement mis en place.

Le respect des délais est aussi un engagement que vous devez honorer. Pour éviter de perdre les fournisseurs fiables, il est important que vous régliez toujours leurs factures aux dates prévues.

Gestion de trésorerie : réduisez les dépenses et supprimez les charges inutiles

Être économe est une qualité que vous devez avoir quand vous dirigez une start-up. Grâce au suivi régulier des flux de trésorerie, vous pourrez déterminer quelles sont les dépenses que vous pouvez réduire ou supprimer.

Parmi les décaissements pouvant être diminués, on note la consommation excessive d’énergie en chauffage, en climatisation ou en lumière. Dans ce cas, les solutions possibles sont l’amélioration de l’isolation de votre local et l’ajustement des horaires de travail (moins de travail de nuit pour réduire la consommation en éclairage).

Pensez aussi à numériser autant que possible les échanges au lieu d’imprimer les documents à chaque fois. De cette façon, vous pourrez réduire les dépenses liées à l’achat d’encres et de papiers, ainsi qu’à la consommation de l’imprimante.

Plus de numérisation des documents revient à diminuer l’espace de stockage dont vous avez besoin. Regardez si vous pouvez céder une salle ou deux et renégociez le loyer avec le propriétaire du bâtiment. Opter pour le coworking afin de partager le loyer avec d’autres enseignes est aussi une solution envisageable.

Tant qu’on parle de renégociation, pourquoi ne pas aussi revoir vos contrats avec vos fournisseurs ? Il se peut qu’après quelques mois de fidélité, vous obteniez une réduction des prix. Sinon, vous pouvez aussi trouver de meilleurs tarifs chez d’autres fournisseurs tout en gardant le rapport qualité-prix de vos marchandises.

optimiser la gestion de la trésorerie

Déléguez les missions de trésorier à une personne qualifiée

Une des principales raisons de l’échec d’une start-up est la négligence de la gestion de trésorerie. S’il vous semble difficile en tant que chef d’entreprise de trouver le temps pour effectuer cette mission, il est judicieux de la déléguer à une personne qualifiée. Vous avez alors deux options : former quelqu’un en interne pour le poste ou recruter un trésorier diplômé.

Dans tous les cas, la personne à qui vous confierez la gestion de la trésorerie doit disposer des compétences requises. Elle devra avoir un sens aigu de la négociation afin d’optimiser les flux financiers de votre entreprise. La communication est aussi importante du fait qu’elle devra vous faire les comptes-rendus des suivis de façon régulière. De solides connaissances en économie et en finance sont également nécessaires.

Facebook
Twitter
LinkedIn