Alsaeci

Le droit à la formation : le DIF, c’est fini !

dif

Le droit individuel de formation est un dispositif qui permet d’accéder à la formation professionnelle en fonction du temps de travail. Le dif offre à toutes les personnes actives dans le monde professionnel d’envisager une évolution professionnelle avec des formations en tout genre. Aujourd’hui, le DIF a été remplacé par le compte personnel de formation (CPF). Comment fonctionne ce nouveau dispositif ? Pour en savoir davantage, nous allons détailler l’historique du DIF et les démarches d’inscription pour un CPF.

Historique du DIF

Le droit individuel de formation (DIF) est un dispositif qui permet aux salariés de bénéficier d’une formation professionnelle. Chaque salarié concerné dispose de 20 heures de formations par an.

La durée peut être cumulée sur six ans, donnant à chaque salarié un total de 120 heures. Il est à noter que les heures dif sont comptabilisées hors du temps de travail.

Le dispositif est accessible à tous les salariés, avec un contrat de travail en CDI ou en CDD. C’est l’employeur qui prend en charge l’ensemble des frais de formation.

Le DIF remplacé par le CPF

Le compte personnel de formation (CPF) est un compte individuel attribué à chaque salarié, permettant à ce dernier de faire valoir ses droits à la formation pendant la durée de son activité professionnelle.

Depuis le 1er Janvier 2015, le CPF a été mis en place pour venir remplacer le dif. Toutes les personnes actives ont le droit de se former pour faire un bilan de compétences, à l’aide certifications et qualifications diverses.

En plus des salariés, les demandeurs d’emploi et les nouveaux diplômés sont éligibles au CPF. Les heures de formation son cumulables dès l’âge de 16 ans, 15 pour ceux en formation d’apprentissage.

A l’inverse du DIF, le CPF reste pendant la vie professionnelle, peu importe la situation professionnelle : changement d’entreprise, chômage, etc.

etude et formation

Les démarches pour être à jour

Il est important de savoir que les heures DIF peuvent être converties en CPF. Les heures restantes sont visibles sur : le bulletin de paie, le certificat de travail, ou encore la fiche technique.

Une attestation (tout savoir sur l’ attestation sur l honneur notamment) de ses heures de DIF devra également être fournie par l’employeur suivant les besoins de son salarié .

Pour convertir les heures DIF en CPF, les démarches administratives y afférant sont à réaliser sur le site officiel moncompteformation.gouv. La création d’un compte est requise, en utilisant le numéro de sécurité sociale.

Pour convertir les heures, voici les étapes à suivre :

  • Se rendre sur l’espace DIF ;
  • Cliquer sur saisir mon DIF ;
  • Déclarer le DIF ;
  • Fournir l’attestation DIF.

C’est tout, ce n’est pas bien compliqué.

Les démarches pour s’inscrire à une formation CPF

Aimeriez-vous accéder à une formation de professionnalisation financée par le CPF ? Nous allons découvrir en détails toutes les démarches et formalités administratives pour concrétiser votre projet professionnel.

recherche idée

Les formations éligibles au CPF

La liste de formation éligible ou pas au CPF n’est plus existante. Toutes les formations certifiantes et qualifiantes sont accessibles. On parle ici :

  • Une certification enregistrée dans le répertoire national des certifications professionnelles ;
  • Une attestation de validation de compétence ;
  • Une certification et habilitation en dehors des certifications professionnelles ;
  • Une validation des acquis de l’expérience (VAE) ;
  • Un bilan de compétences ;
  • Un permis B et poids lourds, épreuve théoriques et pratiques ;
  • Une formation pour création d’entreprise ou reprise, etc.

Le choix de l’organisme de formation

C’est au salarié de choisir d’utiliser ses heures CPF. Un employeur ne peut aucunement obliger ce dernier à consommer ses heures pour un financement de formation. Chaque personne éligible devra alors identifier de ses besoins et contraintes de manière précise.

Les organismes de formation sont de plus en plus nombreux en France. Ce sera à chacun d’opter pour un établissement reconnu par la loi.

L’autorisation de l’employeur

Chaque travailleur qui souhaite suivre une formation professionnelle pendant les horaires de travail est dans l’obligation de faire une demande d’autorisation auprès de son employeur.

La demande d’autorisation devra se faire par lettre écrite avec nom, prénom, adresse, objet de la lettre, intitulé de son poste, informations détaillées sur la formation et signature.

Le dossier d’inscription

Pour accéder à une formation CPF, un dossier de formation doit être constitué. Pour ce faire, le demandeur doit se rendre sur le site moncompteformation.gouv.fr.

Le choix de la formation va générer directement un dossier. Puis indiquer toutes vos informations personnelles ainsi que celles de l’employeur ainsi que les spécificités de la formation.

Adresse le dossier à l’OPCA responsable en veillant à ajouter comme pièces jointes les devis de formation. Une réponse vous sera émise après étude du dossier. Dans le cas échéant, vous pouvez toujours contacter votre CEP.

 

 

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn